• Commencer
  • précédent
  • 1 /
  • suivant
  • Fin
  •  
  • visites: 1002 / Télécharger: 201
Taille Taille Taille
Le Livre Concernant L'Unicite De Dieu

Le Livre Concernant L'Unicite De Dieu

Auteur:
Français
Chapitre 1 Le Livre Concernant L'Unicite De Dieu

Le Livre Concernant L'Unicite De Dieu
cheikh Kulaynî
Chapitre 1
"Chapitre sur l'éventualité de l'univers et de la preuve de l'existence de son créateur"

Hadith 1 chapitre 1
Younous ibn Abd al-Rahman rapporte d'Ali ibn Mansur qui a relaté le suivant.

Hisham ibn al-Hakam a signalé qu'en Egypte habitait un mécréant qui avait entendu parler de l'Imam abu Abdallah (a.s). Ce mécréant s'est rendu à Médine afin de discuter avec l'Imam.

Arrivé là-bas, il ne trouva pas l'Imam et on lui dit qu'il était parti vers la Mecque. Il parti donc également pour la Mecque. Nous étions avec l'Imam (a.s.) quand nous l'avons rencontré pendant notre Tawaf (les 7 circuits de la Ka'abah).

Le nom de cet homme était Abdul Malik et également abu Abdallah de sa Kounya en arabe.
Son épaule toucha celle d'abu Abdallah pendant qu'il marchait à son côté.

L'Imam lui a demanda, Quel est ton nom ? " "C'est Abdul Malik (le serviteur du roi)". répondit l'homme.

"Quel est ton surnom ?" demanda L'Imam. " C'est abu Abdallah(le serviteur d'Allah). " répondit l'homme.

L'Imam lui demanda , " Quel est ce roi dont tu es le serviteur ? Est-il parmi les rois terrestres ou celestes ?

Et concernant ton fils, est-il un serviteur du seigneur des cieux ou un serviteur d'un seigneur de la terre ? Tu diras ce que tu voudras, ce sera en ta défaveur".

Hisham indique qu'il demanda à l'homme mécréant, " Pourquoi ne réponds-tu pas ? " et que cet homme a semblé détester ses paroles.

L'Imam(a.s.) alors lui dit, " Rencontrons-nous quand nous aurons terminé notre Tawaf. "

Plus tard, l'homme mécréant vint chez l'Imam (a.s) et s'assis devant lui et puis nous nous sommes tous retrouvé autour de lui.
L'Imam lui demanda, " Sais-tu que la terre a un côté en dessous et un au dessus ? "

L'homme répondit, " Oui, je sais. "

L'Imam lui demanda, " As-tu déjà été en dessous de la terre ? "

L'homme répondit, " Non, je ne suis pas allé. "

L'Imam lui demanda, " Sais-tu ce qu'il y dedans ? " Il répondit, " je ne sais pas, mais je suppose qu'il n'y a rien là-dedans. "

L'Imam alors lui dit, "La supposition est une faiblesse, pourquoi ne cherches-tu pas la certitude ? "

Sans qu'il réponde, l'Imam lui demanda, " Es-tu monté dans le ciel ? "
L'homme répondit, " Non, je ne l'ai pas fait."

L'Imam a alors demandé, " Sais-tu ce qui est là-haut ? " Il répondit, " non, je ne sais pas. "

Sur ce, l'Imam luit dit, " C'est très étrange ! Sans avoir atteind l'est ou l'ouest, sans aller sous la terre ou sans t'élever vers le ciel, ni sans avoir croissé quiconque qui pourrais le savoir, tu peux nier ce qu'il y a là-bas.

Un homme raisonnable nierait-il ce qu'il ne sait pas ? "

L'homme mécréant dit à l'Imam, " Personne ne m'a encore tenu de tels propos comme les tiens."

L'Imam lui dit, " Donc, tu a une incertitude à ce sujet, peut-être qu'il existe ou peut être qu'il n'existe pas. "

L'homme mécréant dit, " Peut-être qu'il existe. "

L'Imam lui dit, " ? homme, celui qui ne sait pas n'a aucune autorité sur celui qui ne sait pas.

ô frères égyptiens, écoutez attentivement.

Nous n'avons aucune incertitude sur l'existence d'Allah. Pensez au soleil, à la lune, au jours et nuits qui se suivent, qui ne manquent pas leurs tours et qui ne s'entre-mèlent pas.

Chacun a son temps et ils n'ont pas le choix. S' ils avaient n'importe quel autre choix ils ne reviendraient plus.

S' ils avaient le choix, le jour ne terminerait pas avec la nuit et la nuit ne terminerait pas avec le jour.

Ils sont forcés de continuer, ô frères égyptiens, je jure par Allah, que celui qui les a forcés est plus fort et plus grand qu'eux.

De quoi les gens parlent-ils ainsi, estimez-vous que c'est le temps immobile(Dahr)(qui est plus fort et plus grand qu'eux), s' il en était ainsi, quand il les enlèverait il ne les rendrait pas et si le temps les a rendus, pourquoi il ne les emporte pas ?

Ces choses, ô frères égyptiens sont contraintes.

Pourquoi le ciel est en haut et pourquoi la terre est-elle en bas ?

Pourquoi le ciel ne tombe pas sur terre ?, Pourquoi la terre ne coule pas une couche au-dessous de l'autre. Pourquoi les deux ne collent-ils pas entre eux.(les argileux) Pourquoi ces deux-là ne collent-ils pas ensemble ? "

L'homme dit, " Allah, leur seigneur les créé pour qu'ils se lient(se mêler). "

Hisham le rapporteur a indiqué, " L'homme a attesté de sa croyance en Allah en présence d'abu Abdallah(as)".

Houmrane a alors indiqué à l'Imam, " Qu'Allah mette mon âme pour ta cause, si les mécréants professent la croyance en Allah. Avant toi, il était ainsi parce que les incroyants avaient changé la foi contre ton père".

L'homme qui venait d'attester sa croyance en Allah demanda à l'Imam abu Abdallah(a.s) qu'il puisse devenir l'un de ses disciples.

L'Imam demanda alors qu'Hisham soit s'en enseignant.

Hisham l'a bien enseigné et l'homme est devenu un enseignant pour les gens de Syrie et d'Egypte.

Sa purification fut concluante et l'Imam(a.s.) en fut heureux. "

Hadith 2 chapitre 1
Ahmad ibn Muhsin al-Maythami relate qu'il était avec abu Mansur al-Mutatbbib qui relata ceci :

" Un de mes proches a dit qu'il était avec ibn abu al-Awja et Abdallah ibn al-Mouqaffa dans la Sainte Mosquée de la Mecque.

Comme nous étions là, Ibn al-Mouqaffa dit , " Voyez-vous ces créatures, se dirigeant vers l'emplacement de la Sainte Ka'abah pour éffectuer le Tawaf ?

De toutes ces personnes, aucune ne mérite de s'appeler un être humain excepté ce Cheikh se trouvant là, signifiant de ce fait l'Imam abu Abdallah(a.s.).

"Les autres sont déviés et bêtes". Sur ce, ibn abu al-'Awja dit, " pour quelle raison dis-tu qu'il est un être humain et pas le reste ? "

Ibn al-Mouqaffa répondit-alors , " Car, j'ai vu avec lui ce que je n'ai pas vu avec les autres".

Ibn abu al-Awja rétorqua, " Nous devons vérifier ce que tu revendiques".

Ibn al-Mouqaffa dit, " Je t'exhortes à ne pas agir ainsi de peur que tu ne détruises ta propre foi".
Ibn abu al-Awja rétorqua, " je ne pense pas que ce soit pour cette raison que tu ai dis cela, je pense plutôt que tu as peur de ne pas savoir justifier ce que tu as dit au sujet de cet homme".

Ibn al-Mouqaffa lui dit, " Si c'est ça que tu penses, alors rends-toi auprès de lui et protéges-toi autant que tu pourras.

Sois fort autant que tu le peux, ainsi tu ne seras pas borné et tu noteras les points contre et en ta faveur.

Ibn abu al-Awja parti et ibn al-Mouqaffa et moi-même sommes demeuré là.

Quand ibn abu al-Awja est revenu, il lui dit, "ô ibn al-Mouqaffa, Malheur à toi ! Ce n'est pas un être humain bien qu'il vive en ce monde.

Il est un esprit sous forme humaine lorsqu'il désire l'au-delà, il devient un être spirituel et lorsqu'il désire le monde d'ici-bas, il devient la voie à suivre". Ibn al-Mouqaffa lui demanda, " Comment cela se fait-il ? "

Ibn abu al-Awja dit, " Je me suis assis près de lui et quand chacun s'en est allé, il s'est tourné vers moi et m'a dit,

" Si c'est la vraie voie à suivre que ceux-là (les gens effectuant le Tawaf) préconisent, ils seront préservés et tu seras détruits.

Si c'est la voie que tu préconises qui n'est pas bonne, toi et eux êtes sur le même pied d'égalité."

J'ai alors demandé, " Te soit agréable, mais Que dis-je et que disent-ils ? Nous disons tous la même chose. "

Il lui répondit, " Comment ce que tu dis, pourrait-il être l'égal de ce qu'ils disent ? Ils disent qu'ils seront réscussités au jour du décompte pour recevoir leurs récompenses et leurs pénalités. Ils croyent dans une religion qui témoigne que dans les cieux est leur Seigneur.

Tandis que toi tu dis qu'ils sont comme des ruines et qu'il n'y a rien en eux."

Ibn abu al-Awja dit, " J'ai alors trouver l'occasion de parler et de lui demander qu'attend alors ce Seigneur qui existe, si c'est la vraie voie qu'ils préconisent pourquoi n'apparaît-il pas à ses créatures afin de les appeler à sa religion, de sorte que deux personnes ne puisse s'opposer l'une à l'autre ?(lui et l'Imam)

Pourquoi se cache-t'il d'eux et leurs a seulement envoyé des messagers ?

S'il avait eu un contact direct avec eux(les humains), ils auraient eu plus facile d'avoir foi en lui. "

Il a alors répondu, "Peine à toi, comment Celui(Allah) qui t'a déjà montré sa puissance se cacherait-il de toi ?

Il t'a estimé alors que tu n'existais pas encore, puis il t'a aidé à te développer quand tu étais petit.

Il t'a donné la force et la puissance quand tu étais faible et te rendra faible encore après avoir été fort.

Il te rend malade après t'avoir guéri et peut te donner la santé après la souffrance de la maladie.
Il peut te rendre heureux après avoir éprouver la colère, il peut te rendre fâché après t'avoir fais heureux.

Il peut te rendre triste après la joie et te donner la joie après la tristesse. Il peut te donner l'amour après ton sentiment de haine et la haine après t'avoir fait apprécié l'amour.

Il peut te donner la détermination après ton incertitude et l'incertitude puis ensuite la détermination.

Il peut te donner des désirs forts après ton sentiment d'aversion et l'aversion après des désirs forts.

Il peut te donner la bonne volonté après la crainte et la crainte après la bonne volonté.

Il peut te donner l'espoir après le désespoir et le désespoir après beaucoup d'espoir.
Il peut te donner le bon souvenir de ce que tu n'a eu aucune idée et retirer ce que tu as pu avoir eu comme souhait. "

Il a continué à me rappeler avec une telle puissance d'âme que je ne pouvais plus nier et moi j'ai commencé à avoir le sentiment que tout ce qui était (dit) entre lui et moi était évident. "

Ce qui suit est relaté de la même source dans un Marfu ' en tant qu'apport supplémentaire au paroles ci-dessus d'ibn abu al-Awja avec l'Imam abu Abdallah (a.s.). Ibn abu al-Awja est venu le jour suivant à la réunion de l'Imam et s'est assis tranquillement. L'Imam(a.s.) lui dit, " Tu aimerais passer en revue les choses dont nous avons discutés hier ? "

Il répondit, "ô fils du Messager d'Allah, je suis venu pour cela." L'Imam a alors indiqué,

"Il est étrange que quelqu'un qui ne croit pas en Allah reconnaisse l'existence du Messager d'Allah.

" Il a répondu, " C'est seulement l'habitude qui m'a fait parler ainsi."

L''Imam demanda alors, " Qu'est-ce qui t'amènes alors ? "

Il a répondu, " C'est ton éloquence et tes capacités spirituelles impressionnantes qui tiennent ma langue hors du débat.
J'ai vu beaucoup de Savants et j'ai discuté avec beaucoup de théologiens, mais je n'ai jamais éprouvé un sentiment si impressionnant avec eux comme j'ai avec toi. " L'Imam lui dit, "Cela se peut mais je voudrais commencer par te poser une question".

L'Imam se tourna vers lui et lui demanda, " Es-tu créé ou bien incréé ? "

Ibn abu al-Awja répondit, " Je suis incréé. " L'Imam lui a alors demandé, " Alors, décris-moi la nature que tu aurais eu si tu étais créé(puisqu'il dit qu'il est incréé)".

Il resta silencieux et confus, puis commença à jouer avec un morceau de bois en griffonant la terre, puis il dit : La largeur, la profondeur, l'etroitesse, la mobilité et l'immobilité, toutes ces qualités font partie de la nature des créations"
L'Imam a alors dit, " Si tu donne ces qualités à la création, considère-toi alors comme une création parce ces qualités se trouvent également en toi et se produisent. "

Ibn abu al-Awja répondit, " Tu m'as posé une question que personne avant ne m'avait posée et que personne après ne me posera. "
Abu Abdallah dit alors, " Excellent, J'en déduis que tu n'avais rien demandé auparavant, mais comment es-tu sûr que tu ne demanderas plus rien à l'avenir ? (modestie de l'Imam face à une flaterie)

En outre, ce que tu as dit est à l'opposé de ta notion qui est qu'au départ toutes les choses sont égales"

Combien (d'erreur)alors as-tu faites et combien en feras-tu ?"
L'Imam continua, " ô ibn abu al-Awja laisse-moi t'expliquer. Supposons que tu ai un panier plein de perles et qu'une personne te demandes, "Y-a-t'il un Dinar dans ton panier ?"
Suppose toujours que tu répondes," Non, il n'y a pas de Dinar dans mon panier. " et que la personne te dises, " Bon, décris-moi la nature du Dinar. " alors que tu ne connais pas la nature du Dinar, Pourrais-tu nier avoir un Dinar dans ton panier, si tu n'en connais pas la nature ?

Il a répondu, " non, je ne nierait pas. "

L'Imam alors dit, " le monde est plus grand et pus vaste qu'un panier. Il se peut qu'existe dans le monde une création dont tu ne sâche rien et dont tu ne pourrais pas savoir si elle est créé ou non-créé. "

Ibn abu al-Awja resta silencieux, mais certains de ceux qui l'avait accompagné embrassèrent l'Islam et d'autres pas.
Ibn abu al-Awja est revenu chez l'Imam le troisième jour et lui dit, " J'ai complètement changé de question. "
L'Imam lui répondit, " Demande ce qu'il te plait. "

Il a alors demandé, " Qu'elle est la preuve que les choses(matières) n'existaient pas déjà, puis qu'elles sont rentrées dans l'existence ? "

L'Imam lui répondit, " Je n'ai jamais vu une matière, petite ou grande sur laquelle s'ajouterait une chose de la même taille sans qu'elle ne devienne plus grande.

En cela consiste donc un changement et une transformation de son état premier .

Cependant, si cette matière était éternelle, elle ne subirait alors aucun changement, ni transformation."

Ce qui peut cesser d'exister ou évoluer peut par logique exister et ètre détruit.

ainsi, si une matière aurait existée sans qu'elle n'ait été créé, cela la rendrait absolue et ce serait comme si elle n'existait pas, mais étre éternelle et inexistante est en opposition, quelque chose sans début et sans devenir. "

Ibn abu al-Awja rétorqua, " Supposons, que ce que tu viens de dire soit une preuve. Cependant, si les choses restent petites en dépit de l'ajout, alors comment le prouverais-tu ? "

L'Imam a alors indiqué, " Nous parlons de cet univers qui est déjà là." Avons-nous la capacité de l'enlever et de placer un autre univers à sa place ? Notre
incapacité est en sois une grande preuve.

Cependant, je te répondrai selon ta prétention.

Si les matières inertes restaient petites tout en recevant une autre chose elle serait plus grande.

Le fait qu'elles peuvent changer est une preuve de leur devenir temporel et son état changeant est la preuve de son éventualité.

Il n'y a rien au delà pour toi ô Abdal Karim.

Abdal Karim n'a rien eu a redire.

L'année suivante, il a encore rencontré l'Imam (a.s.) à la Mecque et un de ses proches se dem anda si Abdal Karim était devenu musulman.

L'Imam lui a alors indiqué qu'Abdal Karim était aveugle en cette matière et qu'il n'était pas devenu musulman.

Quand Abdal Karim vit l'Imam(as) il a dit, " mon maître, mon chef ! " LImam(as) lui a alors demandé, " Qu'est-ce qui t'amène ici ? "

Il a alors répondu, " Ce sont les habitudes et les traditions de la ville de venir voir ce que les pélerins font de leurs jet de cailloux .

L'Imam(as) dit, "Il me semble que tu vis toujours dans ton arrogance et ton égarement, ô Abdal Karim. "

Il a commencé à parler mais l'Imam(as) lui dit, "La discussion pendant le tawaf n'est pas permise. L'Imam a libéré son habit de la main d'Abal Karim et a indiqué, " Si c'est la voie que tu suis qui est vraie nous et toi sommes préservés. Cependant, si c'est la voie que nous suivons qui est vraie nous serons préservés et toi perdu. "

Abdal Karim s'est alors tourné vers ses proches et cria, " je sent la douleur à mon coeur. Emmenez-moi. Ils l'ont emmené et il est mort.

Chapitre 2
"Le pouvoir d'Allah est-il considéré comme une chose."
Hadith 1 chapitre 2
Abd al-Rahman ibn abu Najrane a indiqué ceci :

" j'ai interrogé l'Imam abu Abdallah 'Ja'far as-Sadeq'(as) au sujet de l'unicité d'Allah, puis- je penser à lui comme à un être ?' " L'Imam répondit , " Oui, mais pas comme un être défini avec des limites.

Ce qui peut passer dans vos pensées est différent de tout ce qui pourrait lui ressembler et aucunes pensées ou imaginations ne peuvent l'atteindre.
Il est différent de ce qui peut devenir le sujet de vos pensées de sorte qu'il ne peut pas ètre défini par la pensée.

Vous pouvez penser à lui en tant qu'ètre différent mais vous ne pouvez pas l'imaginer détaillé et clairement défini avec des limites."

Hadith 2 chapitre 2
Al-Hussein ibn S'aid a indiqué qu'il a demandé à l'Imam abu Ja'far (le 2ème Imam jawad(as) :

"Est-il permis de dire qu'Allah est (quelque chose)?" L'Imam a répondu, " Oui, parce qu'il a deux types de limitations, la limitation d'être oublié tout à fait et celle de le considérer comme autre chose ."

Hadith 3 chapitre 2
Abu al-Maghra relate dans un marfu ' de l'Imam abu Ja'far (a.s) qui a indiqué ceci :

" Allah est différent de ses créatures et ses créatures sont différentes de lui et tout ce qui a un nom est une créature excepté Allah."

Hadith 4 chapitre 2
Il est relaté de l'Imam abu Abdallah (a.s) a dit :

" Allah est distinct de ses créatures et ses créatures sont différentes de lui. Ce peut ètre nommé est une créature excepté Allah qui est le créateur de toutes les choses. Il est Saint sans aucune similitude et il est tout audient et tout averti."

Hadith 5 chapitre 2
Il est relaté que l'Imam abu Ja'far (a.s) a dit :

" Allah est distinct de ses créatures et ses créatures sont différentes de lui et ce qui peut s'appeler une chose est une créature excepté Allah qui est le créateur de toutes les choses."

Hadith 6 chapitre 2
Il est relaté de l'Imam abu Abdallah (a.s.), qui a dit ceci à un athée qui lui posait une question.

" Il (Allah) est une chose, mais différente de toutes les autres choses.

Je répète ma déclaration qui parle de Lui comme une chose. Il est une chose dans le sens de la réalité des choses sauf qu'Il n'a pas de corps ni de forme. Il n'a pas de sentiment (comme notre sens de sentiment) ou le contact et Il ne comprend pas avec les cinq sens (comme nous le faisons). Les imaginations ne peuvent pas le comprendre et les temps éternels (Dahr) ne le réduisent pas et les époques ne le changent pas.

"L'homme a alors dit," dites-vous qu'Il entend et voit ? "

L'Imam a dit, "Il entend et voit : Il entend sans un organe d'audition et voit sans moyen.

Il entend par Lui-même et Il voit par Lui-même. Ma parole que j'ai dite : " Il entend sans un organe d'audition et voit sans moyen. Il entend par Lui-même et Il voit par Lui-même " ne signifie pas qu'Il est une chose et son ètre une autre chose, mais seulement j'ai été obligé de m'exprimer ainsi comme j'ai été interrogé afin de vous expliqué comme vous aviez posé votre question.

Ainsi, je peux dire qu'Il entend avec son être, mais pas dans le sens que son être a des parties.

Mon intention envers vous est de vous expliquer et exprimer par moi-même. Tout que j'ai voulu dire ainsi, c'est qu'Il entend, voit et qu'Il est Omniscient, Il est Savant de tout sans qu'il ne doivent se multiplier.

L'homme a alors dit, "qu'est-il alors ? "

L'Imam a dit, "Il est le Seigneur. Il est Celui que l'on adore et Il est Allah. Quand je dis Allah, c'est sans l'intention d'établir la preuve par ces lettres (d'alphabet) comme Alif, lam, Ha ', Al-ra ' ou Al ba ' mais je mentionne ainsi la signification d'une chose et une chose qui est le Créateur de toutes les choses et le garnisseur de toutes les choses.

Ces lettres se réfèrent simplement à la signification qui est appelée Allah, Al-rahman (le Bienfaisant), Al-rahim (le Charitable), Al-'aziz (le Majestueux) etc, ainsi que d'autres noms pareils et Il est Celui que l'on adore, le Majestueux, Le Glorieux."

L'homme a alors dit, " Donnez-moi la preuve qu'Il(Allah) n'est pas une créature."

L'Imam a alors dit, "S'Il (Allah) était ce que vous dites (créature), nous n'aurions pas eu de responsabilité de croire en l'Unité du Créateur parce que nous n'aurions pas eu d'obligations envers quelque chose dont l'existence même ne nous est pas imaginable(Allah).

En fait nous disons que notre pensée et nos sens comprennent uniquement au moyen de dessin que l'on limites et cette pensée est une analogie ainsi, ce qui peut ètre limité est une créature. (Cela devient alors nécessaire pour nous de trouver la preuve de l'existence du Créateur des choses.)

Il existe deux aspects invalides et embrouillants. Si la signification de la négation serait l'annulation et le néant ou comme c'est le cas du deuxième aspect, la similitude et l'analogie qui sont des attributs de créatures qui sont une composition manifeste et un assemblage.

Il devient nécessaire de prouver l'existence du Créateur. Il est la cause de l'existence de ses créatures et leur dépendance envers Lui est évidente. Ainsi les créatures et leur Créateur sont des choses différentes.

Il n'est pas semblable à eux parce que quelque chose de semblable à eux leur ressemblerait dans la composition et l'assemblage. Nous pourrions réfléchir comme tel également concernant les questions comme l'apparition de rien et leur changement d'une taille plus petite à une plus grande taille (croissance), de la noirceur à la blancheur, de la force à la faiblesse et d'autres conditions existantes dont nous n'avons pas besoin d'expliquer la création. "

L'homme a alors dit, "Mais vous L'avez déjà défini et L'avez limité dans vos preuves de Son existence(Allah)."

L'Imam (a.s.) a alors dit, "Je ne l'ai pas limité. J'ai seulement prouvé Son existence si vous pensez que je l'ai limité, alors il n'y a aucune différence entre les preuves et la réfutation."

L'homme a alors dit, "Son existence peut être prouvé par un raisonnement de l'effet à la cause ou la cause à l'effet ?"

L'Imam(as) a dit, "Oui, il n'y a rien dont l'existence peut être prouvée sans adopter chacun des deux processus de raisonnement que je vous ai cités." L'homme a alors demandé, "Comment s'appliquent la question envers Lui ?"

L'Imam a dit, "Non, cette question ne s'applique pas à Lui parce que c'est l'aspect des qualités et des limitations. Cependant, il est nécessaire d'éviter de ne plus se poser un minimum de reflection envers Lui parce que sinon cette négation envers Lui nierait Son existence et refuserait de le faire accepter comme le Seigneur. Celui qui Le(Allah) compare avec d'autres parmi Ses créatures aura prouvé la nature de la créature comparé à Lui, ce qui démontrera que les créatures ne méritent pas d'être appelé Seigneur. Il(Allah) est cependant nécessaire de croire que la question s'appliquerait à Lui seulement dans un sens qui ne s'appliquerait pas à un autre mais le comment de la question ne peut pas s'appliquer à Lui s'il le limiterait ou le rendrait possible pour d'autres."

L'homme a alors demandé, "Se fatigue-t-il ?"

L'Imam a alors dit, "Il glorifié et au-dessus de l'épreuve de la fatigue.

La fatigue est due à une association physique ou traitant de la création. Il est le Plus Haut et Sa volonté et Sa demande est efficace et Il fait ce qu'Il veut."

Hadith 7 chapitre 2
Il est relaté de l'Imam abu Ja'far (a.s.) a dit quand on lui a demandé ceci :

"Est-ce qu'il est permis de dire qu'Allah est une chose ?"

"Oui, il est permis parce qu'il est différent en tout et ne peut ètre comparé ou considéré semblable aux créatures."

Chapitre 3
"Chapitre sur l'affirmation que seulement Allah est preuve de Sa Propre Existence"

Hadith 1 chapitre 3
Fadl ibn As-Sakan a relaté de l'Imam abu ' Abdallah (a.s.) qui a relaté le suivant.

L"Imam Ali (a.s.) a dit,: " Vous Reconnaissez l'existence d'Allah par Allah lui-même, reconnaissez le Messager par son message et les gens avec l'autorité Divine par leur commandement. Les autres par ce qu'ils font de ce qui est obligatoire, la pratique de la justice et de la bonté. '"

Al-kulayni avaient fait le commentaire suivant du susdit passage. "Reconnaissez l'existence d'Allah par Allah lui-même" signifie qu'Allah a créé les individus, la lumière, la substance et les objets.

Les objets sont des corps, la substance se presente à l'esprit mais Lui, Il(Allah) n'est ni semblable aux corps ni à l'esprit d'aucunes des créatures. Personne n'a de part dans la création de l'esprit. Il est le seul qui a créé l'esprit et les corps.

Quand la similitude de ces deux sortes de créations (corps et l'esprit) est détachée(de nos esprits) envers Lui, alors seulement nous reconnaissont l'existence d'Allah par Allah lui-même. Mais si on le considère semblable à l'esprit, la lumière ou un corps nous ne reconnaissont pas Son existence par Lui-même.

Hadith 2 chapitre 3
Ibn abu Rabi'ah Mawla a relate cette parole du Messager d'Allah(sas) qui dit ceci :

"Une personne a demandé à l'Imam Ali (a.s.) "Comment reconnaissez-vous l'existence de votre Seigneur ? "

L'Imam (a.s.) a répondu, "Je reconnais Son existence par ce qu'Il m'a fait reconnaître Son entité "

On lui a demandé, "Comment est-ce arrivé ?"

L'Imam (a.s.) a alors répondu, "Il n'est semblable à aucune forme, Il ne peut ètre saisit, ni compris par aucun des sens et ne peut pas être comparé aux gens. Il est proche et lointain et Il est lointain et proche. Il est au-dessus de chaque chose et on ne peut pas dire qu'une chose soit au-dessus de Lui. Il est avant chaque chose et on ne peut pas dire que quelque chose soit avant Lui. Il est à l'intérieur de toutes les choses, mais pas de la même manière qu'une chose à l'intérieur d'une autre chose.

Il est à l'extérieur de chaque chose, mais pas de la même manière qu'une chose à l'extérieur d'une autre chose. La gloire appartient à Celui qui n'est comparable à aucune autre chose que Lui et pour chaque chose il est le commencement."

Mansur ibn Hazim a dit qu'il avait parlé à l'Imam abu ' Abdallah (a.s.) concernant cette énonciation, "J'ai débattu sur ce point avec des gens et leur ai dit, " Allah, Gloire à Lui, Glorieuse, Majestueuse et Honorable est sa définition par le biais de Ses créatures. En fait, l'existence des créatures est prouvée par l'existence d'Allah. "

L'Imam (a.s.) a dit, "Puisse Allah vous accorder ses bénédictions."

Chapitre 4
"Chapitre sur le degré minimum dans la connaissance de l'existence d'Allah"

Hadith 1 chapitre 4
Al Fath ibn Yazid relate ceci :

"J'ai demandé à l'Imam abu al Hassan (a.s.), :" Quel est le minimum de degré exigé dans la connaissance d'Allah ? " L'Imam(as) a dit," Reconnaître qu'il n'y a aucune autre Divinité à part Lui et que rien ne lui est semblable, Qu'Il est éternel, d'une existance positive, qu'Il n'est jamais absent et que rien n'est comme Lui. "

Hadith 2 chapitre 4
Tahir ibn Hatam relate de l'Imam abu al Hassan ar-Ridza(as)qu'il a décrit à un homme la signification de cete phrase:

"Qu'est-ce qui rentre dans la reconnaissance suffisante de l'existence d'Allah ?"

Dans la réponse l'Imam (a.s.) dit : " Qu' Il est Omniscient, Tout-entendant, qu'Il est Tout-conscient et qu'Il agit comme bon Lui semble."

On a demandé à l'Imam abu Ja'far (a.s.) concernant le minimum de degré exigé de connaissance concernant Allah sans lequel, sa reconnaissance ne serait pas considérée comme suffisante.

L'Imam (a.s.) a dit, " Qu'il n'y a rien de semblable à Lui. Qu'Il est Omniscient, Tout-entendant et qu'Il a la Toute-conscience."

Hadith 3 chapitre 4
Ibrahim ibn ' Umar relate que l'Imam abu ' Abdallah (a.s.) a dit ceci , "Le thème concernant Allah est totalement extraordinaire.

Remarquez qu'Il vous a présenté les arguments prouvant Son existence au moyen de tant d'actions qu'il a faites envers vous de par Lui même"

Chapitre 5
"Chapitre concernant l'adoration d'Allah et non de ces attributs"

Hadith 1 chapitre 5
Ibn Ri'ab relate de l'Imam abu' Abdallah ( a.s .). cette parole :

"Quiconque adore Allah avec un degré moindre de cinquante pour cent de la Connaissance d'Allah a très certainement nié Son existence. Celui qui adore les noms(d'Allah) sans leur signification a certainement aussi nié l'existence (d'Allah).

Celui qui adore(uniquement) les noms et leurs significations est certainement proche du polythéisme.

Celui qui adore la signification(des noms) avec la compréhension, qui elle, transmet seulement les attributs dont Allah s'est Lui-même approprié, ceux là ont alors fermement lié cela dans leurs coeurs et se sont prononcés par leurs langues dans l'intimité et en public.

Ceux-là, sont certainement les amis d' Amir al Mou'minine Ali(a.s).. Selon une autre version du Hadith, : " Ils sont assurément de vrais partisans. "

Hadith 2 chapitre 5
Hisham ibn Al-hakam relate qu'il avait interrogé l'Imam abu' Abdallah (a.s.) concernant les noms d'Allah, leurs racines ou les formes dérivées de ces noms. "Quel est la souche du mot Allah ?" L'Imam a répondu, "Allah est tiré du mot Elah (le Seigneur) qui exige Ma'luh (quelqu'un dont la Souveraineté est devenue). Notez que les noms sont quelque chose d'autre que ce à quoi ils s'appliquent.

ô Hisham, quiconque adore le nom sans le fait pour lequel le nom existe, celui-là a nié l'existence d'Allah et n'a rien adoré.

Celui qui adore le nom et la signification pour laquelle le nom existe, celui a adoré deux choses(autres).

Celui qui adore la signification en dehors du nom, celui-là est un monotheiste. ô Hisham, L'as-tu compris ?"

Hisham a alors dit, "Explique-moi en plus, s'il-te-plaît." L'Imam a alors dit, "Allah a 99 noms. Si les noms auraient été la raison même pour lesquels ils existent, chacun de ses noms auraient été un Seigneur. Mais, Allah est la seule signification pour laquelle ces noms existent et tous ces noms sont quelque chose d'autre que Lui.

ô Hisham, le pain est le nom dun 'aliment, l'eau est le nom d'une boisson, le tissu est le nom d'un vêtement et le feu est le nom pour une chose qui brûle. As-tu compris, ? Hisham, ceci est dans une forme de compréhension qui vous aiderait à défendre notre cause contre nos ennemis et ceux qui adorent un ou des autres qu'Allah ?"

J'ai dit, "Oui, j'ai une réelle compréhension." L'Imam a alors dit, "Puisse Allah t'accorder le succès dans cela et qu'Il te maintienne ferme (dans ta croyance). Hisham a dit," Je jure par Allah que depuis lors personne n'a été capable de me défaire dans une argumentation sur la question de l'Unicité d'Allah et cela m'a fait atteindre cette position (de foi)que j'ai. "

Hadith 3 chapitre 5
Abd Al-rahman ibn abu Najran a relaté qu'il avait dit ou ecris ceci à l'Imam abu Ja'far 'Abdallah (a.s.), :

"Puisse Allah mettre mon âme à ton service. Adorons-nous(réelement) le Bienfaisant, le Charitable, Celui qui est Unique et Autosuffisant ?"

L'Imam a alors dit, "Quiconque adore les noms sans la signification pour laquelle ils existent est devenu un polytheiste, il a nié l'existence d'Allah et n'a rien adoré.

Vous devez adorer Allah qui est l'Unique, l'Autosuffisant, Allah est la signification pour ces noms, mais pas ces noms eux-mêmes. Les noms sont des attributs qu'Il s'est approprié."

Chapitre 6
"Chapitre concernant l'?tre et l'Espace (Al-Kawn WA al-Makan)"

Hadith 1 chapitre 6
Abu Hamzah a relaté la parole suivante :

Nafi' ibn Al-azraq ibn Qays Al-hanafi, Abu Rashid, le chef des Al-azariqah, une des grandes sectes Kharijites a demandé à l'Imam abu Ja'far(a.s). "Dites-moi s'il vous plaît, quand Allah a-t-il apparu ?"

L'Imam a répondu, "Dites-moi seulement quand Allah n'a-t-il pas existé pour que je puisse vous dire quand il est apparu. La gloire lui appartient, Il est celui qui a toujours existé et existera éternellement.

Il est L'Unique, L'Autosuffisant, l'?ternel, l'Absolu, qui n'a eu pour Lui aucune compagne ou enfant."

Hadith 2 chapitre 6
Muhammad ibn Abu Nasr a relate la chose suivante :

Un homme de Wara ' Nahr Balkh (Transoxania) est venu chez abu Al-hassan Al-rida (a.s.) et lui a dit, :

"J'ai une question pour vous. Si votre réponse est la même que ce que je sais déjà, je vous accepterai comme mon Imam. "

L'Imam abul-Hassan (a.s.) a répondu," Demandez ce que vous souhaitez. "

L'homme a dit," Dites-moi quand votre Seigneur est-t-il apparu, comment cela s'est-il produit et de quoi cela a-t-il dépendu ? "

L'Imam Abul-Hassan (a.s)., a répondu, "Gloire à Allah, le Béni, le Tout-puissant, le concepteur de l'espace, qui Lui-même n'est soumis à aucun effets d'aucun espace. Il est le concepteur du Comment et Lui-même n'est pas soumis au Comment. Il est Autosuffisant de par sa propre puissance."

L'homme a résisté puis a embrassé la tête de l'Imam (a.s.) et a ensuite dit, :

"Je témoigne qu'il n'y a aucune Divinité en dehors d'Allah et que Mohammed(sas) est le Messager d'Allah.

Je prend l'engagement que l'Imam Ali (a.s) est le successeur du Messager d'Allah, le Gardien, le protecteur de ce que le Messager d'Allah a apporté de la parole d'Allah et que vos aïeuls sont les détenteurs de l'autorité divine et que vous êtes un de leurs successeurs."

Hadith 3 chapitre 6
Abu Basir a relaté la chose suivante :

" Un homme est venu chez l'Imam abu Ja'far (a.s.) et lui a dit ceci :
"Dis-moi à propos de votre Seigneur. Quand est-t-il apparu ? "

L'Imam (a.s). Répondit :, "Peine sur vous ! On pose une telle question uniquement sur une chose qui n'a pas existé.

Mon Seigneur toute la Gloire lui appartient, il est est sera éternellement. Comment la question s'appliquerait-elle à Lui.

Il n'a pas d'apparition(de naissance)et personne ne la fait apparaitre.

Cela ne s'applique pas à Lui parce qu'Il n'est pas soumis aux effets de l'espace. Il n'était dans aucune chose ni sur aucune chose, Il n'a inventé aucun espace pour Son propre espace.

Il n'est pas devenu plus puissant après la création de toutes les choses, il n'est pas devenu plus faible quand il les a données aux êtres.

Il n'était pas solitaire avant qu'il ne crée toutes les choses. Il n'est semblable à aucune chose qui pourrait être appelée une chose. Il n'était pas sans Royaume avant la création et Il ne sera non plus sans après la disparition des choses.

Il vit éternellement sans vie et Il était le roi puissant bien avant la création des choses, Il était le roi puissant après la création de toutes les choses.
Cette question n'est pas applicable à Son existence. Il n'y a aucune limite pour Lui et Il ne peut ètre définissable par l'analogie(comparaison).

Il ne devient pas vieux grâce à la vie éternelle. Il ne peut ètre inquieté par aucune chose, par contre, toutes les choses ont la crainte de Le décevoir.
Il a vécu sans renouvellement de vie. Il n'est pas un descriptible car le décrire lui mettrait une limite et un espace de dépendance.

La place qu'il occupe lui concède qu'Il ne peut ètre considéré comme le voisin de quelque chose.

Il est le Roi éternel. Il a la puissance et le royaume. Il a créé tout ce qu'Il a voulu et quand Il l'a décidé selon Sa volonté.

Il ne peut pas être limité. Il ne peut pas être divisé ou détruit. Il était avant que tout ne soit mais Il n'est pas comme la notion d'existance pourrait le définir. Il sera le dernier, mais pas comme si la notion de dernier s'appliquerait à Lui.

Toutes les choses seront détruites sauf Lui. La création lui appartient et Son ordre est la commande. Il est le Seigneur des mondes.

ô l'enquêteur(l'homme qui pose la question), les imaginations ne peuvent pas englober mon Seigneur et Il ne fait pas face aux confusions.

Rien n'est capable de lui échapper et rien ne peut lui arrive. Il ne peut être tenu responsable de rien et Il ne regrettera rien. Ni la somnolence ni le sommeil ne le touchent.

A Lui appartient tout ce qui est dans le ciel et tout ce qui est sur la terre et tout ce qui est entre eux et sous le sol.

Hadith 4 chapitre 6
Un groupe de nos gens ont relaté d'Ahmad ibn Muhammad ibn Khalidde son père dans un marfu ' qui disait ceci:

"Les Juifs sont venus voir leur chef Ra'soul-Jalout et lui ont dit,:

" Cet homme, (signifiant ainsi l'Imam Ali (a.s)., est un savant. Venez avec nous pour lui poser des questions."

Ils tous sont venus chez l'Imam Ali (a.s.) mais l'Imam était dans le palais du Gouvernement.

Ils ont alors attendu que l'Imam (as) soit sorti.

Ra'soul-Jalout, a dit," Nous sommes venus à vous avec une question. "

L'Imam a dit," ô le Juif , demandez ce que vous voulez. "

Il a dit,"Je voudrais vous demander quand votre Seigneur est-il apparu ? "

L'Imam (a.s.) a répondu," Il a toujours existé, sans naissance et sans être un soumis à une question de comment.

Il est éternel sans quantité et critères. Il était là Auparavant. Il est avant chaque auparavant sans être avant et sans commencement ni fin.

La fin(néant) tombera devant Lui et Lui-même est la fin de toutes les fins."

Ra'soul-Jalout a alors dit à ses gens," Allez, venez quittons cet endroit. Cet homme sait plus que ce qui dit qu'il sait. "

Hadith 5 Chapitre 6
AbuAl-hassan Al-mouwsali a relaté que l'Imam abu 'Abdallah(a.s.), a dit :

"Un des rabbins Juifs (hibr) est venu chez l'Imam Ali (a.s.) et a demandé,

" ô Amir Al-mou'minine, quand votre Seigneur est-il apparu ? "

L'Imam Ali (a.s.) a répondu, "Privé de vous soit votre mère ! Il aurait fallut qu'Allah ne soit pas pour qu'il puisse être dit quand Il fut apparu.

Mon Seigneur a existé avant chacun et avant l'existence de la création.

Il est après chaque après, sans être après. Il n'y a aucune destination de finalité ou de fin pour Lui.

Toutes les fins tombent devant Lui. Il est la destination finale de tous les buts."

Plus loin le rabbin a demandé, "? Amir Al-mou'minine, est-ce que vous êtes un prophète ?"

L'Imam Ali (a.s.) a répondu, "Prenez-garde à ce que vous dites. Je suis que le disciple de Mohammed(sas), le Messager d'Allah."

Il a aussi été relaté que quelqu'un a demandé à l'Imam Ali (a.s.) ceci :

"Où était le Seigneur avant la création du ciel et de la terre ?"

L'imam Ali (a.s) a répondu, "Le mot où, est une question concernant l'espace hors, Allah était là avant qu'Il n'y ai l'espace."

Hadith 6 Chapitre 6
Muhammad ibn Souma'ah relate d'abu ' Abdallah (a.s.), ceci :

Ra'soul-Jalout a dit aux Juifs, :" les Musulmans considèrent Ali comme le plus éloquent dans les débats et le plus Savant.

Allons auprès de lui. Je lui demanderai certaines questions et le pousserai peut-être aux erreurs. "

Il est allé chez l'Imam (a.s.) et a dit, "ô Amir al Mou'minine, j'ai une question sur une question." L'Imam (a.s.) a dit, "Demandez ce que vous voulez" Il a alors demandé, "ô Amir al Mou'minine, quand notre Seigneur est-il apparu ?"

L'imam Ali a répondu, "ô Juif, la question "Quand" s'applique à celui qui n'a pas existé et est ensuite né.

Hors, Allah a existé sans naître et sans être dans n'importe quel devenir. Certainement, ô Juif, certainement, ô Juif, comment pourrait-il y avoir eu quelqu'un auparavant car c'est Lui l'auparavant.

Il n'a pas de destination. Il n'a pas de destination de fin et aucune terminaison ne se défini à Lui.

Toutes les destinations tombent devant Lui et Il est le but de toutes les destinations."

Le Juif a alors dit, "je témoigne que votre religion est la vraie religion et que n'importe quelle autre chose contre cela est fausse."

Hadith 7 Chapitre 6
Ali ibn Muhammad a relaté dans un marfu ' de Zourarah :

Zourarah a dit : " J' ai demandé à l'Imam abu Ja'far (a.s.) ceci :

"Allah existait-il lorsqu' il n'y avait rien ?" L'Imam a répondu :

"Certainement, Allah existait quand il n'y avait rien."

Puis j'ai demandé, "Où Allah a-t-il existé ?"

L'Imam s'est penché et s'est alors assis et dit :

"ô Zourarah ,tu parles de choses impossibles. Tu demandes de l'espace où il n'y a aucun espace."

Hadith 8 Chapitre 6
Abu al Hassan Al-mouwsali a relaté la chose suivante d'abu ' Abdallah (a.s.) :

"Un rabbin est venu chez l'Imam Ali (a.s.) et lui a demandé, ' ? Amir al Mou'minine, quand votre Seigneur est-il apparu ? "

L'Imam Ali (a.s.) a répondu, "Soyez prudent."

"La question "Quand" s'applique à celui qui n'a pas existé (et est ensuite né).

"Quand" ne s'applique pas à Celui qui est éternel. Il était avant tout ce qui était auparavant sans personne auparavant et il sera après ce qui sera après sans un autre après.

Il n'est pas la fin d'une quelconque fin pour que Sa fin finisse ."

Il a alors demandé, "Est-ce que vous êtes un prophète ?"

L'imam Ali (a.s.) a répondu, "Privé de vous soit votre mère! Je suis un disciple parmi les disciples du Messager d'Allah (sas)."

Chapitre 7
"Chapitre concernant les rapports (Nisbah) d'Allah"

Hadith 1 Chapitre 7
Mohammed ibn Muslim relate d'abu 'Abdallah (a.s.) cette parole.

"Les Juifs ont demandé au Messager d'Allah (sas), :"Décris-nous l'ascendance de ton Seigneur"

Le Prophète ne donna aucune réponse durant trois jours. Jusqu'à ce que les versets suivants lui soient révélés :

Au nom d'Allah, le Clément , le Misericordieux

1.Dis : Il est Allah, Unique.

2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.

3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.

4. Et nul n'est égal à Lui›.

Sourate al-Ikhlas

Sur le Même sujet a été relaté un Hadith par abu Ayyoub.

Hadith 2 Chapitre 7
Hammad ibn ' AmrAl-Nousaybi a relaté ceci :

"J'ai demandé à l'Imam abu ' Abdallah (a.s) concernant les versets d'Allah,

"Dis, Il est Allah, Unique........... "

L'Imam a répondu," Ces versets définissent la relation qu'Allah a avec Sa création.

Il est Celui qui est Unique, ?ternel et Absolu. Il n'a pas d'ombre que l'on peut saisir mais c'est Lui qui détient les choses par leurs ombres. Il sait l'inconnu et connaît chaque personne ignorante. Il est Unique.

Il n'est pas dans Ses créatures et Ses créatures ne sont pas en Lui. Il ne se touche pas ni d'autres ne peuvent le toucher (physiquement).

Les yeux ne peuvent pas le voir. Il est si Haut qu'il est proche et si proche qu'Il est lointain.

Bien que certain lui désobéissent, encore Il leur pardonne. Quand ils lui obéissent, Il est reconnaissant.

Sa terre ne le contient pas, Son ciel ne le porte non plus. Il tient toutes les choses par Son pouvoir(puissance) et Il est ?ternellement éternel.

Il n'oublie pas ni ne s'amuse. Il ne fait pas d'erreurs ou de scène(blague).

Il n'y a aucun écart dans Sa volonté. Son jugement est utile et Ses commandes sont efficaces. Il n'a pas d'enfant pour devenir Son héritier Il n'est engendré non plus Son pouvoir(puissance) ne serait ètre partagé. Et Il n'a pas d'Egal. "

Hadith 3 Chapitre 7
Asim ibn Hamiyd relate ceci :

"J'ai demandé à l'Imam Ali ibn Al-hussein (a.s.) au sujet de l'Unicité d'Allah.

L'Imam a répondu,"Allah le Tout-puissant, le Grand, le Glorifié savait que dans les temps derniers il y auraient des gens qui examineraient les questions avec profondeur, tel qu'ils fendraient un cheveux.

Donc, Allah, le Glorieux, a révélé la sourate cent douze du Saint Coran qui parle de l'Unicité d'Allah. Il a aussi révélé a cet effet les versets de la Sourate cinquante-sept du Saint Coran

Au nom d'Allah, le Clément , le Misericordieux

1.Tout ce qui est dans les cieux et la terre glorifie Allah. Et c'est Lui le Puissant, le Sage.

2. A Lui appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Il fait vivre et il fait mourir, et Il est Omnipotent.

3. C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est Omniscient.

4. C'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours puis Il S'est établi sur le Tr?ne; Il sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, et ce qui descend du ciel et ce qui y monte, et Il est avec vous où que vous soyez. Et Allah observe parfaitement ce que vous faites.

5. A Lui appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Et à Allah tout est ramené.

6. Il fait pénétrer la nuit dans le jour et fait pénétrer le jour dans la nuit, et Il sait parfaitement le contenu des poitrines.

Sourate al-Hadid versets 1 à 6

Quiconque accepterait autre chose que ceci serait voué à sa perte"

Hadith 4 Chapitre 7
Abd Al-'aziz ibnAl-mouhtadi a relaté ce marfu' :

"J'ai demandé à l'Imam Ali Ar-Ridza (a.s.) au sujet de l'Unicité d'Allah."

Il a répondu, "Que tous récitent la Sourate112 du Saint Coran:

Au nom d'Allah, le Clément , le Misericordieux

1.Dis : Il est Allah, Unique.

2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.

3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.

4. Et nul n'est égal à Lui›.

Sourate al-Ikhlas

Chapitre 8
"Le chapitre sur l'interdiction de dire Comment est Allah (Al-kayfiyyah)"

Hadith 1 Chapitre 8
Abu Basir relate de l'Imam abu Ja'far (a.s.) ceci:

"Parlez de la création d'Allah, mais ne parlez jamais d'Allah Lui-même.

La discution sur la nature d'Allah n'augmente rien en connaissance mais bien plus en confusion."

Dans autre Hadith d'Hariz il es dit, "Parlez de chaque chose mais ne parlez pas de la nature d'Allah."

Hadith 2 Chapitre 8
Soulayman ibn Khalid relate de l'Imam abu' Abdallah (a.s.), cette parole :

"La parole d'Allah, le Majestueux, le Glorieux, qui dit, :

"Et que tout aboutit en vérité vers ton Seigneur." (an-Najm verset 42)

Oblige les gens de cesser toute discussion qui prendrait la nature d'Allah comme sujet d'enquête. "

Hadith 3 Chapitre 8
Mohammed ibn Mouslim relate de l'Imam abu 'Abdallah (a.s.) cette parole :

"ô Mohammed, les gens rationalisent tout. Ils parlent même de la nature d'Allah.

Lorsque vous entendez un tel discours, dites-leurs :

"Il n'y a d'autre Divinité à part Allah, et personne n'est semblable à Lui. '"

Hadith 4 Chapitre 8
Un groupe de nos gens a relaté de Ziyad ibn Isa Al-hadhdha qui rapporte de l'Imam abuJa'far(as):

"ô Ziyad, prend garde aux débats car ils créent les doutes, infirment les bonnes actions et amène aux complètes dérives. Car il se peut qu'on y disent une chose qui ne sera pas pardonnée.

Dans le passé, vécurent des gens qui avaient ignorée l'acquisition de la connaissance nécessaire, et au lieu de cela, ils ont cherché une connaissance qui ne leur était pas exigée.

Ils sont venus pour parler de la nature d'Allah et ils sont devenus confondus(embarrassés).

Leur perplexité extrême était telle que si quelqu'un les auraient appelés devant eux, ils auraient répondu derrière eux; et devant eux, s'ils auraient été appelés derrière eux."

Dans autre Hadith il est dit :

"Ils étaient totalement déporté sur la terre."

Hadith 5 Chapitre 8
Un groupe de nos gens ont relaté d'après ibn Al-mayyah que l'Imam abu Abdallah(as) a dit :
"Celui qui réfléchit sur le comment et le quand concernant Allah, celui-là rencontrera son châtiment."

Hadith 6 Chapitre 8
Zourarah ibn A'youn relate de l'Imam abu 'Abdallah(a.s.) cette parole :
"Un fois, un roi parmi les grands voulu parlé de la nature d'Allah devant sa cour.
Ensuite le monarque devint tellement confus qu'il ne pouvait même plus comprendre où il était."

Hadith 7 Chapitre 8
Un groupe de nos gens ont relaté d'après Mohammed ibn Mouslim de l'Imam abu Ja'far(as)
"Prenez garde de songer à la nature d'Allah.
Si vous voulez penser à la grandeur d'Allah, pensez à Ses grandes et merveilleuses créations."

Hadith 8 Chapitre 8
Mohammed ibn abu ' Abdallah dans un marfu a relaté de l'Imam abu ' Abdallah(a.s.) ceci :
"ô fils d'Adam, si un oiseau devrait s'alimenter sur votre coeur, il ne satisferait pas sa faim.
Si le trou d'une aiguille serait placé sur votre oeil, il couvrirait totalement votre vision.
Avec vos moyens (si insignifiants) de perception comment comprendriez-vous la gigantesque Souveraineté (d'Allah) sur la terre et le ciel ?
Et si (malgré tout) vous pensez que vous pouvez faire ainsi, alors il y a le soleil, une des créatures d'Allah.
Si vos yeux peuvent regarder le soleil entièrement vous pouvez alors penser que vous avez raison."

Hadith 9 Chapitre 8
Abd Al- 'ala ' Mawla Ala-Sam relate de l'Imam abu ' Abdallah (a.s.) ceci :
"Un Juif nommé Sabhout est venu voir le Saint Prophète, (sas) et lui dit :

"ô Messager d'Allah, je suis venu demander au sujet de ton Seigneur.
Si vous répondez à ma question ce sera excellent, autrement, je m'en irai. "
Le Prophète répondit, "Demandez ce qu'il vous plaît. "

Il a demandé, "Où est votre Seigneur ?" Le Prophète répondit :
"Il est partout, mais Il n'est enfermé dans aucun espace limité."
Il a demandé, "Comment est-Il ?" Le Prophète répondit, :

"Comment pourrais-je décrire mon Seigneur avec les normes de ceux qui sont créés.
Allah ne peut pas être décrit par Sa création."
Le Juif a demandé ensuite, "Quelle est la preuve que vous êtes le Messager d'Allah ?"
A ce moment là, rien n'est resté autour de lui (le Juif), les pierres et toutes les autres chosesse sont mises à parler dans une langue arabe claire et on dites :
" ô Sabhout, il (Mohammed) est le Messager d'Allah. "

Sabhout a dit, "je n'ai jamais rien vu d'aussi clair que cela aujourd'hui."
Et ensuite il a déclaré, "Je témoigne qu'il n'y a d'autre Divinité à part Allah et vous êtes le Messager d'Allah."

Hadith 10 Chapitre 8
Abd Al-rahman ibn ' Outayk Al-qasir relate la parole suivante :
"J'ai interrogé l'Imam abu Ja'far(a.s.) sur certains attributs d'Allah.
L'Imam a levé sa main vers le ciel et a dit, ' Haut est le Tout-puissant. Haut est le Tout-puissant. Celui qui poursuit sa recherche au-delà de cela sera condamné. ' "