Hadiths du Prophète (sawas)

Hadiths du Prophète (sawas)0%

Hadiths du Prophète (sawas) Auteur:
Catégorie: Les textes d'Hadith

Hadiths du Prophète (sawas)

Auteur: Le saint prophete
Catégorie:

visites: 3869
Télécharger: 1368

illustrations:

Hadiths du Prophète (sawas)
Rechercher dans le livre
  • Commencer
  • précédent
  • 7 /
  • suivant
  • Fin
  •  
  • Télécharger HTML
  • Télécharger Word
  • Télécharger PDF
  • visites: 3869 / Télécharger: 1368
Taille Taille Taille
Hadiths du Prophète (sawas)

Hadiths du Prophète (sawas)

Auteur:
Français

Hadiths du Prophète (sawas)

Le Prophète (sawas) dit, concernant :

L'Invocation d'Allah (le thikr)

Invoque Allah dans ton souci lorsque tu es soucieux, dans ta langue lorsque tu juges et dans ta main lorsque tu partages.(1)

Il n'y a pas un Musulman qui dise Lâ Ilâha illâ-Allâh (Il n'y a de dieu qu'Allah) à haute voix, sans que, à peine qu'il termine, ses péchés ne tombent et se dispersent comme tombent les feuilles d'un arbre.(2)

Que personne d'entre vous ne meure avant qu'il ait une bonne foi en Allah - IL est Puissant et Sublime -, car la récompense de la bonne foi en Allah est le Paradis.(3)

Celui qui invoque Allah par rapport à ceux qui omettent de le faire est pareil à un combattant parmi les fuyards (dans le champ d'honneur). Or la demeure finale de ce dernier est le Paradis.(4)

La différence entre une maison dans laquelle Allah est invoqué et une autre où cette invocation manque est la même différence entre un vivant et un mort.(5 )

Si vous passez par les "Jardins du Paradis" (Riyâdh al-Jannah), pâturez-y. On demanda alors au Prophète: «Mais qu'est-ce que "les Jardins du Paradis" ?». Il répondit: «Ce sont les cercles d'invocation d'Allah».(6)

Répétez autant que possible la formule Lâ Ilâha Illâ-llâh (il n'y a de dieu qu'Allah), ainsi que la formule de l'istighfâr (Astaghfir-ullâha wa atûbu ilayh-i) = (Je demande Pardon à Allah et je me repens auprès de Lui).(7)

Répétez autant que possible la formule: Lâ Hawla wa lâ quwwata illâ billâh-i (il n'y a pas de puissance ni de force en dehors d'Allah ), car elle conjure quatre-vingt-dix-neuf maux dont le moins grave est le souci.(8)

Quiconque répète la formule Lâ ilâha illâ-llâh (il n'y a de dieu qu'Allah) sincèrement et du fond du cur sera le plus heureux de mon intercession (auprès d'Allah) en sa faveur.(9)

La meilleure des paroles est: Subhânallâh-i wal-hamdu lillâh-i wa lâ ilâha illâlloho wallâhu akbar (Gloire à Allah et louanges à Allah, et il n'y a de dieu qu'Allah, et Allah est le plus Grand).(10)

Multipliez les Invocations d'Allah dans toutes les circonstances, car il n'y pas d'acte plus aimé d'Allah - Le Très-Haut - et plus salutaire pour Son serviteur dans la vie d'ici-bas et dans l'Au-delà que l'invocation d'Allah.(11)

Rappelle-toi Allah quand tu es dans l'aisance, IL S'occupera de toi lorsque tu t'empêtrera dans la difficulté.(12)

Les meilleurs éléments de ma Nation sont ceux par lesquels on invoque Allah, en les voyant.(13)

Tout Musulman qui, après l'accomplissement de la Prière de l'aube reste assis sur place en invoquant Allah jusqu'au lever du soleil, aura le mérite de quelqu'un qui accomplit le Pèlerinage de la Maison d'Allah (Pèlerinage de la Mecque) et Allah lui pardonne ses péchés passés.(14)

Les premiers à être appelés à entrer au Paradis seront les louangeurs qui louangent Allah dans la bonne et dans la mauvaise fortune.(15)

Quiconque a les quatre qualités suivantes, Allah l'inscrit parmi les gens du Paradis: 1- si le slogan de son immunité est l'attestation de foi: Lâ ilâha illallâh (il n'y de dieu qu'Allah); 2- lorsqu'il reçoit un bienfait d'Allah, il dit: Alhamdu lillâh (louanges à Allah); 3- lorsqu'il commet un péché, il dit: Astagh-firullâh (Je demande pardon à Allah); 4- et lorsqu'il lui arrive un malheur, il dit: Innâ lillâhi wa innâ ilayhi râji'ûn (Nous appartenons à Allah et nous retournerons à Lui).(16)

A toute maladie un remède, celle des péchés est l'istigh-fâr (dire: Astaghfir-ullâh wa atûbu ilayhi = je demande pardon à Allah et je me repens auprès de Lui).(17)

Lorsque quelqu'un récite la formule: «Louanges à Allah pour tous Ses Bienfaits qui méritent les louanges: ceux que nous connaissons et ceux que nous ignorons. Louanges à Allah dans tous les cas, louanges qui soient à la hauteur de tous Ses Bienfaits et une reconnaissance du plus qu'IL m'a accordé à moi et à toute Sa créature», Allah - qu'IL soit Béni et Exalté - dit alors: «Mon serviteur a exagéré (les louanges) pour obtenir Ma satisfaction. Aussi l'informe-Je de sa satisfaction du Paradis».(18)

Il n'y a pas de parole plus aimée d'Allah - IL est Puissant et Exalté - que la formule Lâ ilâha illallâh (il n'y a de Dieu qu'Allah).(19)

Dictez à vos mourants la formule Lâ ilâha illallâh, car celle-ci détruit les péchés (...). Elle est une sécurité pour le Croyant dans sa vie, lors de sa mort et à sa résurrection.(20)

Quiconque dit sincèrement Lâ ilâha illallah, entrera au Paradis et sa sincérité le préserve de tout ce qu'Allah - IL est Puissant et Exalté - a interdit.(21)

Je n'ai jamais dit ni personne avant moi n'a jamais dit une formule meilleure que Lâ ilâha illallâh.(22)

Chaque fois qu'un croyant récite la formule Lâ ilâha illallâh une partie des péchés inscrits dans son registre est effacée et ce jusqu'à ce qu'ils y soient remplacés par autant de bons actes.(23)

Quiconque sort tôt le matin de sa maison en prononçant la formule Bism-illâh wa lâ hawla walâ quwwata illâ billâh, tawakkaltu 'alâllâh (Au Nom d'Allah et il n'y a pas de force ni de pouvoir en dehors d'Allah, je me suis confié à Allah), les deux Anges (qui escortent tout croyant) disent: «Tu es satisfait, protégé et guidé», et Satan dit alors: «Que faire contre un serviteur satisfait, protégé et guidé!».(24)

L'Istikhârah (consultation divine)

* Jâbir Ibn 'Abdullah témoigne: Le Messager d'Allah (P) nous apprenait l'istikhârah comme il nous apprenait une sourate (chapitre) coranique. Il (le Prophète) disait:

«Si l'un de vous a une décision (dont on ne connaît pas les conséquences) à prendre, qu'il accomplisse deux rak'ah de Prière recommandée, puis qu'il dise: "O Allah ! Je Te consulte par Ta Science, je fais appel à Ton Pouvoir, et je Te demande de Ta Grâce grandiose - car Toi, Tu as le Pouvoir, moi non, Toi, Tu es Omniscient, moi je ne sais rien, Tu es le Connaisseur des Mystères. Si Tu vois que cette affaire (mentionnez la décision qui vous préoccupe) est bien pour moi, relativement à ma Religion, à ma vie et à mon destin, fais qu'elle soit à ma portée, facilite-la et bénis-la pour moi, et si Tu vois qu'elle est un mal pour moi relativement à ma Religion, ma vie ou mon destin, écarte-la de moi et écarte-m'en, et dirige-moi alors vers le bien là où il se trouve, puis fais-m'en satisfait».(25)

La Prière de l'Istigh-fâr

Si tu constates des difficultés dans ta subsistance et des ennuis dans tes affaires, confie tes difficultés à Allah et n'omets pas d'accomplir la Prière de l'istigh-fâr, laquelle consiste en deux rak'ah: dans chaque rak'ah récite la Sourate al-Hamd et la Sourate Innâ Anzalnâhu (Sourate al-Qadr = Le Destin) suivie de la formule Astagh-fir-ullâh (je demande pardon à Allah) quinze fois, puis fais le rukû' (agenouillement) et récites-y la même formule dix fois, à la manière de la Prière de Ja'far al-Tayyâr (R)(26). Après quoi Allah arrangera tes affaires.(27)

La Prière de l'Appel de la Subsistance (rizq)

* Un homme est venu voir le Prophète (P) et lui dit: O Messager d'Allah! J'ai une famille, je suis endetté et je me bats dans des difficultés. Apprends-moi donc un do'â' par lequel je prierais Allah - IL est Puissant et Exalté - de m'accorder les moyens de régler ma dette et de faire vivre ma famille. Le Prophète lui dit alors:

«O Serviteur d'Allah ('Abdullâh)! Fais soigneusement et à la perfection le wudhû' (l'ablution), puis accomplis deux rak'ah de Prière, après quoi dis: O Glorieux! O Un! O Généreux! Je me dirige vers Toi en invoquant Mohammad, Ton Prophète, le Prophète de la Miséricorde! O Mohammad! O Messager d'Allah! Je me dirige par Toi (ton intercession) vers Allah, mon Seigneur, ton Seigneur et le Seigneur de toute chose! Je Te demande, O Allah, de prier sur Mohammad et sur les membres de sa Famille! Je Te demande aussi une gratification généreuse de Tes Gratifications, une conquête facile et une large subsistance, par laquelle j'arrange mes affaires, je règle ma dette et je subviens aux besoins de ma famille».(28)

Do'â' lors d'un Enlisement

Le Prophète (P) dit à Ali (p): «Si tu te trouves dans un enlisement dis: Bism-illâh-ir-Rahmâ-ir-Rahîm. Lâ hawla wa lâ quwwata illâ billâh-il-'Aliyy-il-'Adhîm. Allâhumma Iyyâka na'budu wa Iyyâka nasta'în (Au Nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux. Il n'y a de force ni de pouvoir en dehors d'Allah, le Sublime, le Très-Haut. O Allah! C'est Toi que nous adorons, et c'est Toi dont nous implorons secours). Par ce Do'â' Allah - IL est Sublime - conjure ton épreuve».(29)

Conjurer la Malfaisance de la Magie

O 'Alî (Ibn Abî Tâlib)! Quiconque appréhende un magicien ou un diable qu'il récite ce verset coranique: «Votre Seigneur est Dieu qui a créé les cieux et la terre en six jours; puis IL s'est assis en Majesté sur le Trône. IL dirige toute chose avec attention. IL n'y a d'intercesseur qu'avec Sa permission. Tel est Dieu, votre Seigneur! Adorez-Le donc! Ne réfléchissez-vous pas?» (Sourate 10, verset 3)(30)

Le Do'â' (la prière de demande)

Saisissez le moment de la compassion pour faire le Do'â', car elle est miséricorde.(31)

Saisissez le Do'â' du croyant éprouvé.(32)

Saisissez le Do'â' des faibles de ma Nation.(33)

Le Do'â' de trois catégories de croyants n'est jamais négligé: le jeûnant jusqu'à ce qu'il rompe le jeûne, l'imam intègre, et la victime d'injustice, dont Allah hisse le Do'â' au-dessus des nuages et lui ouvre les Portes du Ciel en disant: «Par Ma Puissance et Ma Gloire, Je te ferai gagner, serait-ce un peu plus tard».(34)

Seul le Do'â' pourrait modifier le destin (le Décret divin).(35)

Le Do'â' est l'arme du Croyant, le pilier de la Religion et la lumière des cieux et de la terre.(36)

Le plus incapable des gens est celui qui est incapable de faire le Do'â' et le plus avare d'entre eux est celui qui est avare de Do'â'.(37)

Il n'est pas un Musulman qui adresse à Allah un Do'â' qui ne comporte pas de rupture du lien de parenté ni une cause de péché, sans qu'Allah lui accorde l'une des trois choses suivantes: soit IL exauce promptement son Do'â', soit IL le lui épargne pour le Jour du Jugement, soit IL éloigne de lui un mal équivalent à la demande formulée dans le Do'â'.(38)

Allah serait gêné devant un serviteur qui lève les mains vers Lui (en priant) et retourne les mains vides.(39)

La Piété

La piété (taqwâ) complète consiste à apprendre ce que tu ignores et à appliquer ce que tu as appris.(40)

L'Examen de Conscience

Le Noble Prophète (P) recommanda à son fidèle compagnon Abû Tharr al-Ghifârî:

«O Abû Tharr! Demande-toi des comptes avant qu'on te les demande, car ce sera plus facile pour toi, lorsque tu seras interrogé demain; mets-toi dans la balance avant qu'on ne t'y mette et prépare-toi pour la Grand Exposition, où rien ne pourra être caché à Allah!

»O Abû Tharr! Un homme ne saurait être considéré comme pieux avant de s'être demandé des comptes d'une façon plus tatillonne que ne le ferait un associé avec son coassocié. Qu'il s'interroge sur l'origine de ce qu'il mange, de ce qu'il boit et de ce qu'il porte! L'a-t-il obtenu d'une façon légale ou illégale?!

»O Abû Tharr! Lorsque quelqu'un ne se soucie pas de la façon dont il a obtenu ses gains, Allah ne se soucie pas de quelle façon IL le fera entrer en Enfer!».(41)

Corruption du Coeur & Bonté du Coeur

Quatre choses corrompent le coeur et y font pousser l'hypocrisie comme l'eau fait pousser les plantes: l'écoute des distractions, la vulgarité, frapper à la porte du Sultan (Pouvoir), la recherche de la chasse.(42)

Certes les curs ont des rouillures pareilles aux rouillures du cuivre. Enlevez-les donc par l'istighfâr (la demande de pardon à Allah)(43) et la récitation du Coran.(44)

Les actes sont jugés selon les intentions (qui les motivent). L'homme n'aura que le résultat de son intention. Quiconque aura émigré pour Allah et Son Prophète, son émigration sera considérée comme telle. Et quiconque aura émigré pour gagner un bien matériel ou pour s'accoupler avec une femme, son émigration sera comptée comme telle.(45)

Lorsque Allah veut le bien à un serviteur, il en fait un auto-prédicateur qui s'ordonne (ce qui est bien) et s'interdit (ce qui est mal).(46)

Allah ne regarde pas votre corps ni votre image, mais votre cur.(47)

Le vrai aveugle n'est pas celui dont la vue est atteinte de cécité, mais celui dont la lucidité est aveuglée.(48)

Ton pire ennemi est ton "toi-même" qui habite entre tes deux côtés.(49)

O Abû Tharr! Crois-tu que la richesse c'est l'abondance des biens matériels? Certainement pas. La vraie richesse c'est la richesse du cur et la vraie pauvreté c'est la pauvreté du cur.(50)

La Réflexion

La réflexion d'une heure vaut mieux que l'adoration d'une année.(51)

Réfléchissez à la création (les Signes) d'Allah, et non à Son Essence.(52)

Est gagnant celui qui a été favorisé par une raison pure (lobb).(53)

Lorsque tu te trouves face à une décision à prendre, réfléchis-y bien; si tu juges (après réflexion) qu'elle débouchera sur un résultat satisfaisant, prends-la, et si tu crains qu'elle ne t'amène à l'égarement, abandonne-la.(54)

Craignez la sagacité du Croyant, car il regarde avec la Lumière d'Allah.(55)

Le Croyant ne doit pas se laisser (ou: un bon croyant ne se laisse pas) berner deux fois de la même façon.(56)

Est gagnant celui qui a été guidé vers l'Islam, et subsistant avec la portion congrue, s'en satisfait.(57)

Lorsqu'Allah veut le bien d'un serviteur, IL le rend fin connaisseur en matière de Religion, ascète en ce qui concerne les affaires de ce bas-monde, et conscient de ses défauts.(58)

Les Mérites de la Science (du Savoir)

Recherchez la science, serait-ce en Chine, car la recherche de la Science est une obligation assignée à tout Musulman.(59)

La sagesse est l'objet de recherche du Croyant. Il la prend là où il la trouve.(60)

Le Savoir consiste en des coffres dont les clés sont la question. Posez donc des questions, qu'Allah vous entoure de Sa Miséricorde, car IL récompensera quatre catégories de personnes: le questionneur, le locuteur, l'auditeur et celui qui les aime (les trois catégories).(61)

Une science dont on ne se sert pas équivaut à un trésor dont on ne dépense pas.(62)

L'économie dans la dépense, c'est la moitié des moyens de subsistance, se montrer aimable avec les gens, c'est la moitié de la Raison, et poser une bonne question à bon escient, c'est la moitié du Savoir.(63)

Deux choses bizarres supportez-les: un mot de sagesse qui sort de la bouche de quelqu'un d'insensé, acceptez-le; et un mot insensé qui sort de la bouche d'un sage, pardonnez-le-lui.(64)

Que je ne sois pas béni par le lever du soleil d'un jour qui se serait écoulé sans que je ne m'y enrichisse d'un savoir qui me rapprocherait d'Allah, le Très-Haut.(65)

Aspire à devenir demain un savant, un étudiant, un auditeur ou quelqu'un qui aime ces derniers, et ne sois pas le cinquième (aucun de ces quatre types d'homme), car cela équivaudra à ton anéantissement.(66)

Acquérez le savoir et enseignez-le aux gens.(67)

Quiconque garde pour lui un savoir qu'il a acquis, sera bridé avec un mors de feu le Jour du Jugement.(68)

Dormir en sachant vaut mieux que prier en ignorant.(69)

Lorsque l'homme meurt, il sera coupé de tous ses actes, à l'exception de trois: une aumône à source renouvelable (çadaqah jâriyah), un savoir utile ou un bon fils qui prie pour lui.(70)

Les Mérites du Savant

Le Savant est parmi les ignorants ce que le vivant est parmi les morts. Le chercheur de la Science bénéficie de l'imploration du pardon d'Allah, faite par tous, y compris les poissons et les animaux de la mer, les bêtes féroces et les troupeaux de la terre ferme. Recherchez donc la Science, car elle est la voie qui vous mène vers Allah, et la recherche de la Science est une obligation pour tout Musulman.(71)

L'avantage du savant sur l'ascète est égal à mon avantage sur ma Communauté.(72)

Un savant qui enseigne aux gens en s'oubliant est comme une bougie qui apporte la lumière aux gens en se consumant.(73)

Les savants sur la terre sont comme les étoiles dans le ciel: elles servent de guide dans les ténèbres de la terre et de la mer. Si elles disparaissent, les gens guidés risqueraient de s'égarer.(74)

Lorsqu'un savant meurt, une brèche s'ouvre alors dans l'Islam, qui ne sera pas colmatée jusqu'au Jour de la Résurrection.(75)

Les savants sont les secrétaires d'Allah auprès de ses créatures.(76)

Le savants sont les phares de la terre, les successeurs des Prophètes, mes héritiers et les héritiers des Prophètes.(77)

Quiconque apprend pour Allah et enseigne pour Allah, il sera inscrit comme un grand homme dans le malakût des ciels.(78)

Honorez les savants, car ils sont les héritiers des Prophètes.(79)

O 'Alî! Le sommeil du savant est plus méritoire que l'adoration d'un serviteur ignorant.(80)

O 'Alî! Deux rak'ah de Prière accomplies par le savant valent mieux que mille rak'ah accomplies par un simple serviteur.(81)

La Crainte d'Allah

La crainte d'Allah est à la tête de toutes les sagesses.(82)

La meilleure des provisions, c'est la crainte d'Allah.(83)

Écarte-toi des interdits, tu seras le meilleur des adorateurs, contente-toi de ce qu'Allah t'a imparti, tu seras le plus riche des gens, sois bon envers ton voisin, tu seras un bon croyant, aime pour les gens ce que tu aimes pour toi-même, tu seras un bon Musulman, et évite de trop rire.(84)

Le plus courageux des gens est celui qui vainc ses passions.(85)

Crains Allah où que tu te trouves, si tu commets une mauvaise action, fais la suivre d'une bonne action, laquelle l'effacera, et traite les gens avec un bon caractère.(86)

O 'Alî! Quiconque craint Allah - IL est Puissant et Sublime - IL le fera craint de tout, et quiconque ne craint pas Allah, IL le fera craindre tout.(87)

La Bonne Foi en Allah

Que personne d'entre vous ne meure avant qu'il ait une bonne foi en Allah - IL est Puissant et Sublime -, car la récompense de la bonne foi en Allah est le Paradis.(88)

L'Amour et la Haine

On sera placé, le Jour du Jugement, parmi les gens qu'on aura aimé.(89)

L'homme sera placé avec celui qu'il aura aimé.(90)

La meilleure des actions, c'est aimer pour Allah et détester pour Allah (c'est-à-dire n'aimer que ce qu'Allah aime et ne détester que ce qu'Allah déteste).(91)

Voulez-vous que je vous indique un moyen de faire s'éloigner Satan de vous autant que l'orient est loin de l'occident?: le jeûne noircit son visage, l'aumône brise son dos, aimer pour Allah et conjuguer les efforts en vue de la bonne action le déracinent, l'istighfâr coupe son artère aorte. A toute chose une aumône purificatrice, celle des corps est le jeûne.(92)

La meilleure foi c'est que tu aimes et détestes pour Allah, que tu habitues ta langue à l'invocation d'Allah - IL est Puissant et Très-Haut -, que tu aimes pour les gens ce que tu aimes pour toi-même et que tu détestes pour les gens ce que tu détestes pour toi-même, et que tu ne dises que le bien ou tu te taises.(93)

Se Confier à Allah et l'Espoir en Allah

Si vous vous confiez, sincèrement et au sens réel de ce terme, à Allah, IL vous garantit votre subsistance, comme IL le fait pour les oiseaux, lesquels partent les ventres vides et retournent les ventres pleins.(94)

L'espoir est une Miséricorde d'Allah pour ma Communauté, car sans l'espoir, aucune mère n'allaiterait son bébé, ni aucun planteur ne planterait un arbre.(95)

Quiconque se confie à Allah, Allah lui suffit.(96)

Les Mérites du Coran

Les nobles de ma Communauté sont les mémorisateurs du Coran et ceux qui veillent la nuit pour accomplir des actes d'adoration.(97)

Les plus riches des gens sont les mémorisateurs du Coran.(98)

Lisez le Coran, car Allah ne torturera pas un cur qui aura contenu le Coran.(99)

Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne.(100)

Illuminez vos maisons par la lecture du Coran, et ne les transformez pas en tombes comme l'ont fait les Juifs et les Chrétiens qui accomplissaient leurs prières dans les églises et les synagogues en désertant leurs foyers, car plus on lit le Coran dans une maison, plus les bienfaits y augmentent, ses habitants vivent dans la largesse et sa lumière s'étend aux gens du Ciel tout comme les étoiles du Ciel apportent de l'éclairage aux gens de la Terre.(101)

Quiconque apprend le Coran sans suivre ses enseignements, préférant l'amour et la parure de la vie d'ici-bas, appellera la Colère d'Allah et sera classé dans le rang des Juifs et des Chrétiens qui rejettent le Livre de Dieu derrière leurs dos.(102)

Quiconque lit le Coran pour se faire une bonne réputation et rechercher un intérêt mondain, rencontrera Allah, le Jour de la Résurrection, avec un visage osseux et complètement décharné. On lui mettra le Coran dans le dos et on le jettera en Enfer avec les autres.(103)

Quiconque lit le Coran sans se conformer à ses enseignements, sera amené aveugle le Jour du Jugement. Il s'exclamera alors: «O mon Seigneur! Pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors que j'étais voyant?» Allah lui répondra: «De même que tu as oublié Nos signes qui t'étaient été parvenus, de même tu es oublié aujourd'hui». Et Allah ordonnera qu'on le conduise en Enfer.

Quiconque lit le Coran pour la Face d'Allah et pour approfondir les enseignements de la Religion, aura une récompense spirituelle égale à celle accordée à l'ensemble des Anges, des Prophètes et des Envoyés.(104)

Quiconque apprend le Coran par hypocrisie, pour acquérir une réputation et dans l'intention d'imiter les gens insensés, de rivaliser avec les ulémas et d'en tirer un gain mondain, Allah éparpillera ses os le Jour du Jugement où personne ne sera torturé que lui en Enfer, et où il y subira toutes sortes de supplices, à force de s'être attiré le Courroux et la Colère d'Allah.

Quiconque apprend le Coran, se montre humble (dans sa connaissance) et se met à l'enseigner aux serviteurs d'Allah, ne recherchant par là que la satisfaction d'Allah, aucune récompense décernée dans le Paradis ne sera meilleure que la sienne, ni aucun rang n'y sera supérieur au sien (...)(105)

Lorsque l'un de vous désire parler à son Seigneur, qu'il lise Le Coran.(106)

La supériorité du Coran (la Parole d'Allah) sur toutes les autres paroles, est égale à la supériorité d'Allah sur Sa créature.(107)

Quiconque veut apprendre la Science des premiers et des derniers, qu'il lise le Coran.(108)

Quiconque aurait reçu d'Allah le Coran et pense que quelqu'un d'autre aurait reçu quelque chose de mieux, aura vu le petit grand et le grand petit.(109)

«Certes, ces curs se rouillent comme le fer», dit le Prophète (P). On lui demanda alors: «Comment les dérouiller, o Messager d'Allah?». «Par la récitation mélodique du Coran», répondit-il.(110)

Quiconque éprouve le désir ardent d'Allah, qu'il écoute réciter la Parole d'Allah.(111)

Illuminez vos foyers par la récitation du Coran et ne les laissez pas se transformer en tombes, car si on récite beaucoup le Coran dans un foyer, les bienfaits y augmentent, ses occupants seront réjouis et il éclaire les gens du Ciel tout comme les étoiles dans le Ciel apportent de l'éclairage aux habitants de la terre.(112)

Quiconque récite le Coran pour plaire à Allah et pour être versé dans la Religion, aura une récompense égale à celle accordée aux Anges, aux Prophètes et aux Envoyés.(113)

Allah exaucera les vux de celui qui commence et termine la lecture du Coran.(114)

Allah - IL est Puissant et Très-Haut - a trois choses dont le caractère sacré est incomparable: 1- Son Livre, lequel est Sa Lumière et Sagesse, 2- Sa Maison (la Ka'bah) qu'IL a désignée comme qiblah (direction de la Prière) pour les gens ; et IL n'acceptera de personne qu'il tourne vers toute autre direction, 3- la Famille de votre Prophète.(115)

Je vous laisse les Deux Poids (Al-Thaqalayn): Le Livre d'Allah et ma Progéniture ('itratî), les gens de ma Maison (Ahl-ul-Bayt), lesquels (les Deux Poids) ne se sépareront jusqu'à ce qu'ils me rejoignent auprès du Bassin.(116)

Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui apprennent le Coran et l'enseignent.(117)

Les épreuves de l'Au-delà seront épargnées au "récitateur" du Coran.(118)

Quiconque élit le Coran comme parole et la mosquée comme habitation, Allah lui construira une maison au Paradis.(119)

Si vous aspirez à vivre heureux, à mourir en martyrs, à être sauvés le Jour du Soupir (le Jour de la Résurrection), à vous réfugier dans l'ombre le Jour de la chaleur infernale et à avoir la guidance le Jour de l'égarement, étudiez le Coran, car il est la Parole du Miséricordieux, un refuge sûr contre le Diable et un poids qui pèse sur la Balance (des bons actes).(120)

Quiconque aura bénéficié de l'occasion qu'Allah lui offre d'apprendre le Coran par cur et croirait cependant que quelqu'un d'autre aurait bénéficié d'une meilleure faveur que lui, aura méprisé le meilleur Bienfait.(121)

Le mot le plus véridique, l'exhortation la plus éloquente et le meilleur récit, c'est le Coran.(122)

Le Coran est une richesse avec laquelle on est à l'abri de tout besoin et sans laquelle il n'y a point de richesse.(123)

Le Coran, c'est le Remède.(124)

On dira à l'homme à Coran (au lecteur assidu du Coran): Lis et monte, récite comme tu récitais dans le bas-monde, ta position sera au niveau du dernier verset que tu as lu (plus on lit le Coran plus haute sera la position spirituelle qu'on atteindra auprès d'Allah).(125)

Quiconque lit le Coran avant la puberté, aura acquis la sagesse à son enfance.(126)

Quiconque dont l'intérieur ne porte pas de traces du Coran, est pareil à une maison en ruine.(127)

L'élite de ma Communauté, ce sont les mémorisateurs du Coran et les prieurs de nuit (les gens qui passent la nuit en priant).(128)

Il n'y a pas un il qui pleure sous l'effet de la lecture du Coran sans briller de réjouissance le Jour du Jugement.(129)

Quiconque lit dix versets coraniques au cours d'une nuit ne sera pas inscrit au nombre des Insouciants, et quiconque en lit cinquante, sera inscrit parmi les Invocateurs (d'Allah), et quiconque en lit cent, sera inscrit au nombre des Obéissants, et quiconque en lit deux cents, sera inscrit parmi les Humbles, et quiconque en lit trois cents sera inscrit parmi les Gagnants, et quiconque en lit cinq cents, sera inscrit parmi les Mujtahid, et quiconque en lit mille, on lui inscrira un quintal de bienfaisance, un quintal étant quinze mille mithqâl d'or et chaque mithqâl est l'équivalent de vingt-quatre qîrât (graine = mesure de poids) dont le plus petit est aussi grand que la montagne d'Ohod et le plus grand est aussi grand que la distance entre le cil et la terre.(130)

Le Bon Croyant

Le bon croyant est pareil à un arbre qui ne se défeuille ni l'hiver ni l'été.(131)

Un bon croyant sera dans le Ciel aussi reconnu qu'un homme reconnaît sa famille et son enfant. Il sera honoré par Allah plus qu'un Ange rapproché (d'Allah).(132)

Le bon croyant occupe auprès d'Allah - IL est Très-Haut et Glorifié - la même position que celle d'un Ange rapproché. Il est même plus que cela. Et rien n'est plus aimé d'Allah qu'un croyant repentant ou une croyante repentante.(133)

Un bon croyant est pareil à une abeille qui ne mange que ce qui est bon et qui ne dépose que ce qui est bon.(134)

Quiconque possède ces trois qualités aura réuni en lui toutes les qualités de la Foi: s'il approuve quelque chose, (il s'assure que) son approbation ne le conduira jamais au faux); s'il se met en colère, sa colère ne le fera s'écarter de la vérité; lorsqu'il a le pouvoir, il ne prend jamais ce qui ne lui appartient pas.

O 'Alî! On reconnaît le bon croyant à trois signes: la Prière, la Zakât et le Jeûne.

Quiconque assiste à un événement et le désapprouve, sera considéré comme s'il en était absent, et quiconque est absent d'un événement, mais l'approuve, il sera considéré comme s'il y assistait.(135)

O 'Alî! Un bon Croyant doit avoir huit qualités: dignité et retenue dans les situations émouvantes, patience dans l'épreuve, reconnaissance (gratitude) dans l'aisance, satisfaction de la subsistance qu'Allah a accordée, ne pas se montrer injuste envers l'ennemi ni n'en vouloir aux amis, son corps est fatigué de lui mais les gens sont en repos (tranquilles) avec lui.(136)

O 'Alî! Huit types d'individus ne doivent blâmer qu'eux-mêmes, s'ils sont insultés: quelqu'un qui se rend à une table à laquelle il n'est pas convié; un invité qui complote contre son hôte (la personne chez laquelle il est invité); quelqu'un qui demande un bienfait à ses ennemis; quelqu'un qui sollicite une faveur des gens ignobles; quelqu'un qui essaie d'entrer dans le secret de deux personnes qui ne l'ont pas autorisé à y fourrer le nez; quelqu'un qui se moque de l'Autorité, quelqu'un qui assiste à une séance dont il est indigne, quelqu'un qui parle à quelqu'un d'autre qui ne l'écoute pas.(137)

O 'Alî! Allah construira une maison au Paradis pour quiconque accomplit les quatre actes suivants: Donner refuge à un orphelin, se montre miséricordieux envers le faible, être compatissant envers ses parents, avoir pitié de son serviteur.(138)

La Bonne Action

Tout acte de bienfaisance équivaut à une aumône et celui qui guide vers un acte de bienfaisance a le même mérite que celui qui l'accomplit. Allah aime qu'on vienne au secours d'un homme affligé.(139)

Le meilleur des actes de bienfaisance est le plus difficile d'entre eux à réaliser.(140)

Les gens sont (égaux) comme les dents d'un peigne: ils descendent tous d'Adam, et Adam est de terre. Ce qui les distinguent les uns des autres, c'est la bienfaisance et le bel acte.(141)

Lorsque le Jour du Jugement viendra, un crieur s'écriera: «Quiconque a accompli un acte pour quelqu'un d'autre qu'Allah, qu'il lui en demande la récompense!».(142)

La bienfaisance et le bon voisinage conduisent à des foyers revalorisés et à la longévité.(143)

Heureux soit celui qui réunit en lui la longue vie et la bonne action.(144)

Allah aime l'action de bienfaisance qui se fait promptement.(145)

Qui sème le bien récolte le désir et qui sème le mal récolte le regret.(146)

La Prise en Charge de l'Orphelin

Moi et celui qui prend en charge un orphelin serons comme ces deux-là (en désignant l'index et le majeur) dans le Paradis.(147)

Sois envers l'orphelin comme un père compatissant, et sache que tu récolteras ce que tu auras planté.(148)

O 'Alî! Quiconque subvient aux besoins d'un orphelin jusqu'à ce qu'il se suffise à lui-même, méritera obligatoirement le Paradis.(149)

L'Adoration (les actes de piété)

O Abû Tharr! Adore Allah comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui - IL est Puissant et Très-Haut -, IL te voit.(150)

Le meilleur des gens est celui qui désire éperdument l'adoration (d'Allah), l'étreint et l'aime de tout son cur, l'accomplit avec son corps, s'y consacre totalement, ne se souciant point si le lendemain il se trouve dans l'aisance ou dans la difficulté.(151)

La Prière

O Abû Tharr! Allah - IL est Très-Haut - a mis le pruneau de mon il dans la Prière. IL m'a fait aimer celle-ci tout comme IL a fait aimer la nourriture à quelqu'un qui a faim, et l'eau à un assoiffé, mais à cette différence notable que celui-ci sera désaltéré une fois qu'il aura bu l'eau, et celui-là sera rassasié lorsqu'il aura mangé, alors que moi, je ne me rassasierai jamais de la Prière.(152)

La Prière est comme le mât d'une tente: si le mât se fixe, les piquets, les cordages et la toile servent tous, mais si le mât est brisé, ils ne seront d'aucune utilité (moralité: la Prière est la colonne vertébrale ou le pilier de la Religion).(153)

Le pire des gens est celui qui vole sa Prière en n'en terminant pas le rukû' (l'inclination) ni le sujûd (la prosternation). Et le plus avare des gens est celui qui se montre avare dans la salutation.(154)

L'adorateur se trouve le plus proche de son Seigneur, lorsqu'il est en position de prosternation (sujûd). Saisissez donc cette occasion pour multiplier vos supplications (Do'â').(155)

Les meilleures des actions sont: l'accomplissement de la Prière à temps, la bonté et le respect envers les parents, ainsi que le Combat pour la Cause d'Allah.(156)

La Prière de la Nuit

Lorsque le serviteur s'arrache à sa couche douillette, les yeux lourds de sommeil, pour satisfaire son Seigneur par l'accomplissement de la Prière de la Nuit, Allah s'enorgueillit devant les Anges en leur disant: «Ne voyez-vous pas Mon serviteur comment il est sorti de sa douce couche pour accomplir une Prière que Je ne lui ai pas rendue obligatoire. Attestez donc que Je lui ai pardonné».(157)

* Selon l'Imam Ja'far al-Sadiq (p), le Messager d'Allah (P) demanda un jour à l'Archange Gabriel: «Conseille-moi!». Gabriel lui dit alors: «O Mohammad! Vis autant que tu voudras, mais tu restes mortel inévitablement, aime tout ce que tu voudras, mais tu seras obligé de t'en séparer un jour inéluctablement, fais tout ce que tu voudras, tu le rencontreras forcément (tu en cueilleras les conséquences). Et sache que l'honneur du croyant, c'est sa Prière de la Nuit, et que sa puissance, c'est son abstention de s'attaquer à l'honneur des gens».(158)

Le Jihâd

Le meilleur jihâd consiste à adresser un mot de justice à un gouvernant injuste.(159)

Quiconque combat pour que la Parole d'Allah soit au-dessus de tout, il aura combattu pour la Cause d'Allah.(160)

Commander le Bien et Interdire le Mal

Quiconque parmi vous voit un acte détestable, qu'il essaie de le changer avec sa main, et à défaut avec sa langue, sinon, et c'est dans le pire des cas, avec son cur.(161)

Chacun de vous est le berger et chacun de vous est responsable de ses ouailles.(162)

Les gens verront une époque où le cur du croyant fondra comme le plomb fond dans le feu, et ce à force d'assister à des troubles et des événements dans sa Religion, sans pouvoir y rien changer.(163)

Celui qui prie sans agir est pareil à quelqu'un qui tire (une flèche) sans corde.(164)

Il est parmi vous certains qui remarquent un fétu dans l'il de leur frère, mais ne voient pas un tronc dans leur propre il.(165)

Le Jour du Jugement, on emmène un homme et on le jette dans le feu, où les boyaux de son ventre sortant alors avec impétuosité, il les fait tourner comme un âne fait tourner le moulin. On lui demande alors: «Qu'as-tu fait donc (pour mériter ce châtiment)?» Et il répond: «Je commandais (aux gens de faire) le bien, sans le faire moi-même, et j'interdisais (aux gens de faire) le mal, alors que je le faisais moi-même».(166)

Lorsque ma Communauté exaltera le dinar et le dirham, lui sera ôté le prestige de l'Islam, et lorsqu'elle cessera de commander le bien, elle sera privée de la bénédiction de la Révélation.(167)

Commandez le bien et interdisez le mal, autrement Allah vous soumettra tous à une torture (...). Quiconque d'entre vous voit une action blâmable, qu'il la désapprouve (l'empêche) avec sa main, s'il le peut, sinon avec sa langue, sinon dans son cur, afin qu'Allah apprenne de son cur qu'il la désapprouve.(168)

L'Aumône

Traitez vos malades avec des aumônes.(169)

La meilleure aumône consiste à nourrir un ventre creux.(170)

Hâtez-vous de faire l'aumône, car le malheur ne saura franchir l'aumône.(171)

L'aumône discrète éteint la Colère d'Allah.(172)

Donnez en aumône une partie de la subsistance qu'Allah vous a accordée, car l'aumône loin de la diminuer, l'accroîtra.(173)

La terre de la Résurrection sera en feu, à l'exception de l'ombre du croyant, car son aumône lui servira d'ombre.(174)

L'aumône faite discrètement éteint la Colère d'Allah - IL est Béni et Très-Élevé - .(175)

La meilleure aumône, c'est celle faite envers un proche parent qui recèle une hostilité intérieure (...) L'aumône (l'aide) faite aux frères de Religion est récompensée vingt fois, et celle faite aux proches parents, vingt-quatre fois.(176)

L'aumône conjure la mauvaise mort.(177)

La bienfaisance et l'aumône éloignent la pauvreté, prolongent la vie et conjurent soixante-dix mauvaises morts.(178)

L'aumône et le maintien du lien de parenté (l'aide apportée aux proches parents) apportent la prospérité aux maisons et la prolongation de la vie.(179 )

L'aumône ne fait qu'accroître la propriété.(180)

Quiconque aspire à conjurer le mauvais sort de sa nuit, qu'il commence sa nuit par une aumône, Allah éloignera de lui le mauvais sort de sa nuit.(181)

Quiconque affranchit un Musulman, Allah affranchira de l'Enfer, en contrepartie de chacun des membres du corps de l'affranchi, un membre du corps du bienfaiteur.(182)

* Abû al-Tufayl rapporte: Un jour 'Alî (p) avait acheté une chemise, laquelle lui plaisait. Pourtant il l'a offert en aumône. J'ai entendu alors le Messager d'Allah dire:

«Quiconque favorise autrui à soi-même, Allah le favorisera le Jour de la Résurrection par le Paradis. Et quiconque offre à autrui, pour l'amour d'Allah, quelque chose qu'il aime, Allah - IL est Très-Haut - dira, le Jour de la Résurrection: «Mes serviteurs se récompensaient mutuellement par le bien (l'aumône), et Moi, Je te récompense aujourd'hui par le Paradis».(183)

La Patience

La patience est la clé de la délivrance et l'ascétisme est la richesse éternelle.(184)

La Satisfaction

La satisfaction est un trésor inépuisable (impérissable).(185)

Il vaut mieux avoir peu qui suffit que beaucoup qui distrait.(186)

Accomplis ta Prière à la manière de quelqu'un qui fait ses adieux, et comme si elle était la dernière prière de ta vie. Désintéresse-toi de ce que les gens possèdent, tu vivras riche (sans manque). Gare à toi de demander ce qu'on ne t'accordera pas.(187)

Il vaut mieux apporter une corde et aller chercher du bois que vous porteriez sur votre dos que de demander (un don) à quelqu'un: peu importe qu'il vous l'accorde ou non.(188)

Satisfais-toi du strict minimum de subsistances que t'accorde ce bas-monde, car ce strict minimum est déjà trop pour un mortel.(189)

Regarde celui qui se situe au-dessous de toi et non celui qui est placé au-dessus de toi, car il vaut mieux pour toi de ne pas dédaigner le bienfait qu'Allah t'a accordé.(190)

Diminue tes péchés, la mort te sera supportable, et diminue ton endettement, tu vivra libre.(191)

Il est deux choses que l'homme déteste (indûment): il déteste la mort alors que la mort vaux mieux pour lui que la vie de troubles et il déteste l'exiguïté des biens, alors que celle-ci requiert moins de Compte.(192)

La meilleure des femmes est celle qui requiert le moins de dépenses possibles.(193)

Les Pleurs

Quiconque dont les yeux pleurent par crainte d'Allah, aura au Paradis, pour chaque larme versée, un château couronné de perles et de joyaux, et contenant des choses qu'aucun il n'a jamais vues, dont aucune oreille n'a jamais entendu parler et qui n'ont jamais effleuré l'esprit d'aucun être humain.(194)

Toute chose a forcément son équivalent, à l'exception d'Allah Qui n'a pas d'équivalent, d' «Il n'y a de Dieu que Dieu» qui est sans équivalent, et d'une larme versée de crainte d'Allah, laquelle n'a pas de poids équivalent: si elle coule sur le visage du Croyant, celui-ci ne sera plus jamais soumis à la misère ni à l'humiliation.(195)

Tous les yeux pleureront le Jour de la Résurrection, excepté trois: un oeil qui aura pleuré de crainte d'Allah, un qui se sera détourné des interdits d'Allah, un oeil qui aura veillé pour la Cause d'Allah.(196)

Quiconque pleure de ses péchés jusqu'à ce que ses larmes coulent sur sa barbe, Allah interdira son visage au Feu.(197 )

Le Bon Caractère

Certes, j'ai été envoyé pour parachever l'instauration de la haute morale.(198)

Il n'y aura rien de mieux que le bon caractère qu'on puisse mettre dans la balance du Croyant, le Jour de la Résurrection.(199)

Ce qui fait entrer le plus ma communauté au Paradis, ce sont la crainte d'Allah et le bon caractère.(200)

Allah récuse le repentir de quelqu'un de mauvais caractère (...), car s'il se repent d'un péché, il en commettra un autre plus grave.(201)

Jibrâ'îl (l'Archange Gabriel) est descendu de chez le Seigneur des mondes pour me recommander de m'armer du bon caractère, étant donné que le mauvais caractère efface le bienfait de la vie et de l'Au-delà. Donc celui d'entre vous qui a le meilleur caractère, me ressemble le plus.(202)

Le plus parfait des croyants est celui qui a le meilleur caractère.(203)

Qui a la parole aimable (douce), impose l'obligation de l'aimer.(204)

Le bon caractère conduit au bonheur.(205)

L'Humilité

O 'Alî (Ibn Abî Tâlib)! Par Allah, si le serviteur humilié se trouvait au fond d'un puits, Allah ferait souffler un vent qui l'élèverait au-dessus des gens pieux dans le pays des méchants.(206)

L'humilité ne fait qu'augmenter l'élévation de l'adorateur. Soyez donc humiliés, Allah vous élèvera.(207)

Quiconque s'humilie devant un riche pour sa richesse perdra les deux tiers de sa Religion.(208)

Qui s'humilie devant Allah, Allah le rehaussera.(209)

Mange comme un serviteur et assieds-toi comme un serviteur, car, par Celui qui détient mon âme, si pour Allah ce bas-monde pesait le poids de (valait) l'aile d'une mouche, IL n'en abreuverait pas un verre à un mécréant (c'est-à-dire: si Allah laisse les mécréants jouir des bienfaits de ce bas-monde, c'est parce que celui-ci ne vaut rien pour Lui).(210)

La Gratitude

Deux bienfaits passent inaperçus: la sécurité et la bonne santé.(211)

Lorsqu'Allah accorde un bienfait à un serviteur, IL aime que l'on remarque Ses traces, sur lui.(212)

Qui ne remercie pas les gens, ne remercie pas Allah.(213)

Qui ne remercie pas pour le peu, ne remercie pas pour la multitude (qui ne remercie pas pour un peu de chose, ne remercie pas pour une grande chose, ou qui ne remercie pas pour le petit bienfait ne remercie pas pour le grand bienfait).(214)

Profite de cinq choses avant cinq choses: de ta vie avant ta mort, de ta bonne santé avant ta maladie, de ton temps libre avant ton occupation, de ta jeunesse avant ta vieillesse et de ta richesse avant ta pauvreté.(215)

Sais-tu ce qu'est le parfait bienfait? Le parfait bienfait, c'est entrer au Paradis et être sauvé de l'Enfer.(216)

La Pudeur

Si tu n'as pas de pudeur, fais ce que tu désires.(217)

Ayez une vraie pudeur devant Allah. Et pour éprouver une vraie pudeur devant Allah on doit préserver sa tête avec tout ce qu'elle renferme et son ventre avec tout ce qu'il contient, se rappeler la mort et le malheur, se détacher de la parure de ce bas-monde, si on s'attache à l'autre-monde. Quiconque se conforme à tout ceci, aura éprouvé une vraie pudeur devant Allah.(218)

L'Ascétisme

Le plus ascète des gens est celui qui n'oublie pas la tombe et le malheur, qui abandonne la meilleure parure de la vie d'ici-bas, qui préfère l'éternel au mortel, qui ne compte pas le lendemain parmi les jours de sa vie, et qui se considère déjà au nombre des morts.(219)

Si Allah veut le bien de quelqu'un, IL en fait un fin connaisseur en matière de Religion, un ascète dans ce bas-monde et lui fait voir ses défauts.(220)

La patience est la clé de l'issue et l'ascétisme est la richesse éternelle.(221)

Le Respect de la Promesse

La promesse (et donc le rendez-vous) est une dette. Malheur à celui qui promet sans tenir sa promesse! Malheur à celui qui promet sans tenir sa promesse! Malheur à celui qui promet sans tenir sa promesse!(222)

Quiconque d'entre vous fait une promesse, qu'il ne manque pas à sa parole.(223)

Le respect de la promesse fait partie de la foi.(224)

Quiconque porte en lui les trois défauts suivants est un Hypocrite, quand bien même il prie, fait le jeûne, accomplit le Pèlerinage majeur (le Hajj) et le Pèlerinage mineur (la 'Umrah), et se dit Musulman: il ment, lorsqu'il parle, il manque à sa parole, lorsqu'il promet, il trahit la confiance, quand on lui confie quelque chose.(225)

Couvrir les Défauts d'Autrui

* L'Imam 'Alî (p) a rapporté: Un jour le Prophète (P) m'a demandé:

- «Si tu voyais un homme en train de commettre une turpitude, que ferais-tu?»

- Je le couvrirais, ai-je répondu.

- «Et si tu le voyais une deuxième fois dans la même position?», dit-il.

- Je le couvrirais avec mon ridâ' (manteau) et mon izâr (voile) jusqu'à la troisième fois.

Le Prophète (P) a dit alors: «Il n'y a de chevalier (fatâ) que 'Alî».(226)

Quiconque venait à découvrir une mauvaise chose sur son frère Musulman et la garde pour lui (sans la divulguer à d'autres), Allah voilera ses défauts le Jour de la Résurrection.(227)

Quiconque garderait pour lui une turpitude qu'il venait à découvrir chez son frère Musulman, Allah cachera ses défauts dans la vie d'ici-bas et dans l'Au-delà.(228)

* Un homme demanda un jour au Prophète (P): j'aimerais qu'Allah couvre mes défauts. Le Prophète (P) lui dit:

«Couvre les défauts de tes frères (musulmans), Allah couvrira les tiens».(229)

Quiconque garde pour lui une turpitude commise par un croyant, aura agi comme s'il avait fait revivre une fille enterrée vivante.(230)

Ne recherchez pas les défauts des croyants, car quiconque recherche les défauts des croyants, Allah recherchera son défaut, et lorsqu'Allah recherche le défaut de quelqu'un, IL le met à nu, même s'il est à l'intérieur de sa maison (ou IL jettera l'opprobre sur lui, même ...).(231)

La Repentance

Celui qui se repent d'un péché est considéré comme s'il ne l'avait pas commis, et celui qui demande l'absolution de ses péchés tout en continuant à en commettre, agit comme s'il se moquait de son Seigneur.(232)

Le repentir efface le péché, et les bonnes actions écartent les mauvaises actions.(233)

Heureux est celui qui trouvera dans sa Feuille de Compte beaucoup de demandes de pardon (istighfâr).(234)

Il n'y a pas de péché mineur, lorsqu'il y a persistance (dans le péché), ni de péché majeur, lorsqu'il y a istighfâr (demande de pardon).(235)

Heureux sera celui qui aura contrôlé sa langue, qui se sera contenté de sa maison et qui aura pleuré (regretté) sa faute.(236)

Les Péchés

L'amour de ce monde est à l'origine de toute désobéissance et le débout de tout péché.(237)

O Ibn Mas'ûd! Garde-toi de l'ivresse de la faute, car celle-ci suscite une ivresse pareille à l'ivresse de l'alcool, et même plus forte. En effet Allah - IL est Très-Haut - dit: «Sourds, muets, aveugles, ils ne reviendront jamais vers Allah». (Sourate al-Baqarah/ La Vache; 2: 18)(238)

O Abû Tharr! Le croyant voit son péché comme un rocher qui risque de tomber sur lui, alors que le mécréant considère son péché comme une mouche qui passe devant son nez.(239)

Lorsqu'un prévaricateur est louangé, le Seigneur se met en colère et le Trône se met à trembler en conséquence.(240)

Tout ce qui te distrait d'Allah, tels que les biens et la progéniture, sera un malheur pour toi.(241)

Pas d'obéissance à une créature, lorsqu'il est question de désobéir au Créateur.(242)

Un Musulman est celui dont les Musulmans sont à l'abri de la langue et de la main, et un Muhâjir (Emigrant pour la Cause d'Allah) est celui qui abandonne ce qu'Allah a interdit.(243)

Pécher en Cachette

Si un serviteur commet un péché (qui ne concerne que lui-même) en cachette, il sera le seul à en subir le préjudice, mais s'il le commet ouvertement et publiquement sans que personne ne l'en empêche, le préjudice en atteindra tout le monde.(244)

Le Péché Intérieur

Celui qui passe la nuit en ayant dans le coeur l'intention de tromper son frère musulman, aura passé la nuit en ayant contre lui la Colère d'Allah. S'il se réveille le matin avec la même intention, la Colère d'Allah le poursuivra, et ce jusqu'à ce qu'il se repente et regrette sa mauvaise intention.(245)

L'Amour de ce Monde

L'amour de ce monde est à l'origine de toute désobéissance et le dédit de tout péché.(246)

L'Orgueil

La pire maladie de la beauté est la vanité.(247)

Le Gaspillage

La pire maladie de la générosité, c'est la prodigalité.(248)

Le Mensonge

O 'Alî! La pire maladie de la parole est le mensonge.(249)

Le mensonge est l'usure extrême.(250)

Gare à vous de mentir, car le mensonge est incompatible avec la foi.(251)

Allah condamne le faux témoin à l'Enfer à peine a-t-il terminé son faux témoignage.(252)

Le mensonge est interdit aussi bien lorsqu'il est dit sérieusement que par plaisanterie, de même qu'il est interdit que l'on promette à son enfant quelque chose sans concrétiser sa promesse.(253)

* Selon l'Imam 'Alî al-Redhâ (p), on a demandé au Messager d'Allah (P):

- Un vrai croyant pourrait-t-il être lâche?

- «Oui», a-t-il répondu.

- Et avare?

- «Oui», a-t-il répondu.

- Et le menteur?

- «Non», affirma-t-il.(254)

O Abû Tharr! Malheur à celui qui, en parlant aux gens, leur raconte des mensonges pour les faire rire! Malheur à lui! Malheur à lui!(255)

(Notons à ce propos que l'Imam 'Alî (p) dit: «Un croyant ne connaîtra pas le goût de la foi tant qu'il ne cessera de mentir en plaisantant ou sérieusement»).(256)

* Selon l'Imam 'Alî Ibn al-Hussain (p), le Prophète (P) a dit:

«Lorsqu'un serviteur se met à dire la vérité, il continuera ainsi jusqu'à ce qu'Allah l'inscrive comme véridique, et lorsqu'il se met à mentir, il continuera ainsi jusqu'à ce qu'Allah l'inscrive comme menteur».(257)

Le plus proche de moi et celui qui aura le plus droit à mon intercession sera demain celui d'entre vous dont la langue aura été la plus véridique, celui qui se sera le mieux acquitté du dépôt (qu'on lui aurait confié), celui qui aura eu le meilleur caractère, et celui qui aura été le plus proche des gens.(258)

L'Infatuation

La maladie de la considération et de la fierté est l'infatuation.(259)

Trois choses tuent l'homme: une avarice obéie, une passion suivie et l'infatuation de soi-même.(260)

Esprit de Corps

N'est pas de nous quiconque appelle à l'esprit de corps.(261)

Quiconque a dans le cur une graine de moutarde d'esprit de corps, Allah le ressuscitera avec les Arabes de l'époque obscurantiste (jâhiliyyah).(262)

L'Impudence

La maladie de la clémence, c'est l'impudence.(263)

L'Imitation des Mécréants

Ne portez pas les vêtements de Mes ennemis, ni ne mangez la nourriture de Mes ennemis, ni n'adoptez les comportements de Mes ennemis, autrement vous serez Mes ennemis, comme ils sont Mes ennemis.(264)

Le Polythéisme

«Ce que je crains le plus pour vous, c'est de commettre le polythéisme mineur (al-chirk al-açghar)». Et lorsqu'on a demandé au Prophète (P): «Mais qu'est-ce que le polythéisme mineur, O Messager d'Allah?», il (P) a répondu: «C'est l'hypocrisie».(265)

Le plus grand des péchés majeurs c'est l'attribution d'associés à Allah, l'assassinat, la désobéissance aux parents et le faux témoignage.(266)

La Tromperie

La tromperie et l'imposture sont passibles de l'Enfer.(267)

L'Avarice

L'avare est celui qui connaît le moins la tranquillité de l'esprit.(268)

Le plus avare des gens est celui qui est avare de salutation.(269)

Le vrai avare est celui qui ne prie pas sur moi (le Prophète Mohammad), lorsqu'on m'évoque en sa présence.(270)

L'Injure et la Nuisance

Celui dont on craint la (mauvaise) langue et la méchanceté occupera la pire position le Jour du Jugement.(271)

Quiconque jette sans raison valable un regard qui lui fait peur, Allah le terrifiera le Jour du Jugement.(272)

Il n'est pas permis qu'un Musulman regarde son frère (de religion) d'une façon qui lui fait mal.(273)

L'Alcool

O 'Alî! Le buveur d'alcool est comme un adorateur d'idole! O 'Alî! Allah n'acceptera pas la Prière d'un buveur d'alcool pendant quarante jours, et s'il mourait entre-temps, il sera mort en mécréant.(274)

Evitez l'alcool, il est la clé de tous les maux.(275)

L'alcool pervertit la foi tout comme le vinaigre avarie le miel.(276)

La Colère

Certes, la colère est une braise qui s'allume dans les entrailles de l'être humain (en colère). Ne voyez-vous pas comment ses yeux rougissent et comment ses veines jugulaires se gonflent! Si l'un d'entre vous se trouve dans un tel état, qu'il s'asseye par terre, ou (jusqu'à ce qu'il se calme ou pour qu'il se calme)! Certes, le meilleur des hommes est celui qui est lent à se mettre en colère et prompt à être se calmer, et le pire d'entre eux est celui qui est prompt à se mettre en colère et lent à se calmer.(277)

La Médisance (el ghibah : mentionner ou évoquer les défauts effectifs de quelqu'un en son absence)

La médisance est plus grave que l'adultère (....) Car celui qui commet l' adultère pourrait être pardonné par Allah, s'il Lui demande pardon, tandis que le médisant, même s'il demande le Pardon divin, Allah ne lui pardonne pas tant qu'il n'aura pas obtenu le pardon de la victime de sa médisance.(279)

Evoquez les qualités de vos morts et oubliez leurs défauts.(280)

Si tu veux évoquer les défauts d'autrui, rappelle-toi les tiens d'abord.(281)

Savez-vous ce qu'est la ghîbah? C'est le fait d'évoquer quelque chose de votre frère (musulman), qu'il déteste (que vous évoquiez).(282)

S'asseoir dans la mosquée en attendant (l'heure de) la Prière est un acte d'adoration, à condition qu'on ne commette pas une médisance (pendant cette attente).(283)

La médisance a, sur la religion du Musulman, un effet destructeur plus rapide que l' akalati (la gangrène) dans ses entrailles.(284)

Le feu dans la sécheresse n'a pas un effet destructeur plus rapide que l'effet destructeur de la médisance dans (sur) les bons actes de l'adorateur.(285)

La ghîbah consiste à évoquer le défaut effectif de ton frère (musulman), et si tu lui attribuais un défaut qu'il n'a pas, tu commettrais le buhtân (la calomnie).(286)

Evitez la médisance, elle est digne des chiens de l'Enfer (...). Est menteur quiconque prétend être de naissance légitime (fils légitime) alors qu'il mange la chair des gens par la médisance.(287)

* Lorsqu'un homme fut lapidé pour adultère, quelqu'un qui assistait à la scène dit à son compagnon: «Le voilà tué comme un chien». Lorsque les deux hommes quittèrent la scène le Prophète (P) les accompagna. Chemin faisant, ils virent un cadavre en décomposition. Le Prophète (P) leur dit: «Mangez-en». Etonnés, les deux hommes s'exclamèrent: «O Messager d'Allah! Comment! Manger un cadavre en décomposition!». Le Prophète (P) leur répondit:

«Ce que vous avez lancé contre votre frère (l'homme lapidé) est encore plus puant que ceci».(288)

Quiconque médit de son frère (musulman) et dévoile ses défauts (ou tout ce qui est intime ou qu'il aime cacher), le premier pas qu'il fera l'amènera en Enfer et Allah dévoilera ses défauts devant toutes les créatures.(289)

Quiconque médit d'un Musulman, son jeûne sera nul et son wudhû' (ablution) aboli. De plus il se présentera le Jour du Jugement, en exhalant une odeur nauséabonde qui indispose les gens sur place. Et s'il mourait avant de s'être repenti, il serait mort comme quelqu'un qui aurait légalisé ce qu'Allah - IL est Puissant et Très-Haut - a interdit.(290)

La nuit de mon Ascension je suis passé par un groupe de gens qui se déchiraient le visage avec leurs ongles. J'ai demandé alors: «O Jibrâ'îl (l'Archange Gabriel)! Qui sont ces gens ?» Il a répondu: «Ce sont ceux qui médisaient des gens et entamaient leur honneur».(291)

O vous assemblée de ceux qui avez accepté l'Islam du bout des lèvres et sans que la foi n'entre dans le cur! Ne blâmez pas les Musulmans ni ne recherchez leurs défauts, autrement quiconque recherche leurs défauts, Allah recherchera ses défauts et le mettra à nu, même dans sa propre maison.(292)

Un dirham qu'un homme gagne par la pratique de l'intérêt usuraire est un péché plus grave que trente-six actes d'adultère. Or, attaquer l'honneur d'un Musulman équivaut au plus haut degré de la pratique de l'usure.(293)

(Gagner, même une toute petite somme d'argent dans l'usure est déjà un péché très grave, plus grave que le péché d'adultère commis trente-six fois. Que dire alors de l'usure pratiquée sous sa forme la plus grave! ? Or, le fait d'entamer l'honneur d'un Musulman (la médisance) équivaut justement à la pratique de l'usure sous sa forme la plus grave).

Le Jour du Jugement on amènera quelqu'un devant le Seigneur -IL est Puissant et Très-Haut - et on lui remettra son livre de Compte. Il le regardera et n'y voyant pas mentionner les bonnes actions qu'il aura accomplies dans sa vie terrestre, objectera: «O Mon Dieu! Ce n'est pas mon livre, car je n'y vois pas mes bonnes actions» ; on lui répondra alors: «Ton Seigneur ne se trompe point ni n'oublie rien. Mais ta bonne action a été effacée par ta médisance (contre les gens)». Puis on amènera un autre et on lui remettra son livre, dans lequel il verra figurer beaucoup d'actes de piété qui ne sont pas les siens. Aussi objectera-t-il: «O Mon Dieu! Ce n'est pas mon livre, car je n'ai pas accompli tous ces actes de piété!». On lui répondra alors: «Untel a médit de toi, et de ce fait, ses bonnes actions ont été transférées à toi».(294)

La plus vile mécréance, c'est lorsqu'un homme entend un mot de son frère musulman et qu'il le retient afin de s'en servir pour le dénoncer. De telles gens sont immoraux.(295)

Quiconque entend quelqu'un médire d'un frère (musulman) dans une séance et défend ce dernier (désapprouve publiquement la médisance dont est victime son frère), Allah le défendra contre mille sortes de mal dans ce monde et dans l'Au-delà. Mais s'il s'abstient de le défendre tout en étant à même de le faire, il aura commis un péché équivalant à soixante-dix fois le péché commis par le médisant lui-même.(296)

O 'Alî! Quiconque entend une médisance contre un frère musulman et s'abstient de le défendre tout en étant capable de le défendre, Allah l'abandonne à son sort dans ce monde et dans l'Au-delà.(297)

L'Avidité

Si l'homme possédait deux vallées d'or, il aurait désiré en avoir une troisième. Le ventre de l'homme ne sera complètement rempli sauf avec de la terre. Allah absout les péchés de quiconque se repent.(298)

Gardez-vous de l'avidité, car elle est la pauvreté présente.(299)

L'Oisiveté

Un bon Musulman ne se mêle pas de ce qui ne le regarde pas.(300)

Le chant et l'amusement cultivent l'hypocrisie dans le cur comme l'eau fait pousser les herbes.(301)

La Trahison

Quiconque a les trois défauts suivants est un hypocrite, lors bien même il accomplit le jeûne, la prière, le Pèlerinage majeur et le Pèlerinage mineur et se proclame musulman: il ment lorsqu'il parle, il ne respecte pas sa parole lorsqu'il promet, il trahit la confiance lorsqu'on lui confie quelque chose.(302)

Quiconque s'approprie un dépôt et ne le rend pas à ses propriétaires dans ce monde, et qu'entre-temps il venait à mourir, il mourra en non-Musulman, et il rencontrera Allah en état de colère contre lui. Et quiconque achète un dépôt usurpé (non rendu à son propriétaire), tout en sachant qu'il est usurpé, il sera traité comme son usurpateur.(303)

Il n'est pas de nous quiconque trahit un croyant.(304)

Quiconque usurpe un dépôt dans ce monde en refusant de le rendre à ses propriétaires, mourra en non-Musulman et rencontrera Allah en état de colère, Lequel ordonnera qu'on le jette dans l'Enfer où il demeurera éternellement.(305)

L'Hérésie

Allah récuse les actes de quelqu'un qui introduit une hérésie jusqu'à ce qu'il abandonne celle-ci.(306)

Quiconque introduit une bonne coutume dans l'Islam, en recevra la récompense en plus de la récompense due à ceux qui l'auront pratiquée, et ce jusqu'au Jour de la Résurrection, et quiconque apporte une mauvaise coutume dans l'Islam, en supportera le péché, en plus du péché commis par ceux qui l'auront adoptée, et ce jusqu'au Jour du Jugement.(307)

Heureux est celui qui applique son savoir, dépense (sur la Voie d'Allah) le surplus de ses biens, retient ce qui est en trop dans sa parole et qui se contente de (suivre) la Sunna sans en dévier vers l'hérésie.(308)

L'Oppression

La maladie du courage, c'est l'oppression.(309)

Evitez l'oppression, car elle conduit aux ténèbres du Jour du Jugement.(310)

O 'Alî! Le plus méchant des gens est celui que l'on honore par crainte de sa méchanceté.(311)

Craignez la Prière de demande (Do'â') d'une victime d'injustice, car sa Prière monte au Ciel comme une étincelle.(312)

Deux péchés dont Allah hâte la punition dans ce bas-monde: l'oppression et la désobéissance aux parents.(313)

Le courroux d'Allah augmente contre quiconque opprime quelqu'un qui n'a d'autre soutien qu'Allah.(314)

La Jalousie (l'envie)

La maladie de la science, c'est la jalousie entre les savants (ulémas).(315)

De tous les gens, l'envieux est celui qui éprouve le moins du plaisir.(316)

L'envie ronge les bons actes comme le feu dévore le bois à brûler.(317)

L'Assassinat

Les plus graves des péchés majeurs sont: le polythéisme, l'assassinat, la désobéissance aux parents et le faux témoignage.(318)

Les Longues Espérances

Ce que je crains le plus pour ma Communauté, c'est le caprice et les longues espérances.(319)

Le coeur du vieillard demeure jeune pour deux choses: l'amour de la vie et les longues espérances.(320)

La Plaisanterie

O 'Alî! Ne soit pas plaisantin sous peine de perdre ton élégance, ne mens pas, sinon tu perdrais ta lumière. Prends bien garde de deux défauts: la lassitude et la paresse, car la première t'empêcherait de patienter pour un droit, la seconde te conduirait à ne pas rendre un droit.(321)

Les Épreuves

Allah nourrit Son serviteur avec l'épreuve comme une mère nourrit son bébé avec du lait. L'épreuve arrive au croyant avec une vitesse plus grande que celle du torrent descendant vers les terrains bas (...). Lorsqu'une épreuve descend du Ciel, elle atteint d'abord les Prophètes, puis leurs Héritiers présomptifs, ensuite les meilleurs des croyants (...) et ainsi de suite.(322)

Si la difficulté venait à pénétrer dans une pierre, l'aisance ne tarderait pas à y entrer pour l'en faire sortir.(323)

Tout malheur qui frappe un croyant est une aumône expiatoire de ses fautes.(324)

L'épreuve continue à frapper le croyant et la croyante personnellement et à travers leurs biens et leurs enfants jusqu'à ce qu'ils rencontrent Allah, lavés de toute faute.(325)

L'Ici-bas et l'Au-delà

Les gens les plus rassasiés dans la vie d'ici-bas, auront le plus faim dans la Vie éternelle. O Salmân! La vie d'ici-bas est la prison du croyant et le paradis du mécréant.(326)

La vie d'ici-bas et la vie éternelle sont comme deux femmes rivales: si tu aimes l'une d'elles, l'autre te détestera.(327)

Agis dans la vie d'ici-bas comme un étranger ou un voyageur.(328)

O gens! Cette vie est une demeure d'affliction et non une demeure de joie, une demeure tortueuse, non une demeure plate. Quiconque la connaîtrait bien, ne se réjouirait pas pour un espoir, ni ne s'affligerait pour un malheur.(329)

Le meilleur d'entre vous est celui qui ne délaisse pas la vie éternelle pour la vie d'ici-bas, ni celle-ci pour celle-là, et qui n'est pas une charge pour les gens.(330)

(Moralité: On ne doit pas refuser de travailler pour gagner sa vie sous prétexte qu'on veut se consacrer à l'adoration d'Allah et se préparer à la Vie future)

Qu'ai-je à faire de ce bas-monde! En fait, je n'y suis que comme un voyageur sur une monture, qui se repose un peu à l'ombre d'un arbre, avant de le quitter et s'en aller pour toujours.(331)

Le plus Malheureux des malheureux est celui qui subit à la fois et la pauvreté dans la vie d'ici-bas et la torture de la Vie éternelle.(332)

O 'Alî! La vie d'ici-bas est la prison du bon croyant et le paradis du mécréant!(333)

O 'Alî! La mort subite est repos pour le Croyant, regret pour le mécréant.(334)

O 'Alî! Allah - IL est Béni et Sublime - a inspiré à la vie d'ici-bas: «Sers celui qui Me sert et fatigue celui qui te sert».(335)

O 'Alî! Si notre monde valait, ne serait-ce que l'aile d'une mouche, aux yeux d'Allah, IL n'en aurait même pas donné une gorgée d'eau au mécréant.(336)

La Mort

Le plus sagace des hommes est celui qui évoque (se rappelle) le plus la mort.(337)

Trois choses sans lesquelles l'homme n'abaisserait jamais sa tête devant rien: la maladie, la pauvreté (le manque de quelque chose), et la mort, car bien qu'elles lui soient concomitantes, il demeure agressif.(338)

En fait, le plus heureux des gens est celui qui se trouve sous la terre.(339)

Lorsque la fin des Temps s'approchera, la mort sélectionnera les meilleurs éléments de ma Communauté, comme l'un de vous choisirait les (meilleures) dattes dans un plateau.(340)

Quiconque meurt naturellement dans la Voie d'Allah, sera martyr.(341)

Quand c'est le matin ne pense pas au soir, et quand c'est le soir ne pense pas au matin. Garde une partie de ta vie pour ta mort, et une partie de ta bonne santé pour (servir pendant) ta maladie.(342)

Préparer le Testament

Quiconque meurt sans avoir fait son testament sera mort en jâhilite (obscurantiste, anteislamique).(343)

Il ne faudrait pas qu'un Musulman dorme une nuit sans avoir son testament sous l'oreiller.(344)