Le site des Imams Al Hassan et Al Houssein pour le patrimoine et la pensseé islamique.

Sages paroles de l'Imam Ali (as)

3 votes 04.3 / 5

Tu connaîtras le bonheur si ton existence s'inscrit dans les limites de la volonté de Dieu.

La perfection est dans trois choses : la patience dans les malheurs, la retenue dans les désirs, la sollicitude envers les nécessiteux.

L'homme est mesuré par sa parole et est évalué par ses actions, dis donc ce qui a le plus de poids et fais ce qui a le plus de valeur.

Le temps vieillit les corps, renouvelle les espoirs, rapproche de la mort et nous éloigne des désirs.

Le temps c'est deux jours, un jour à ton avantage, un jour à ton désavantage. Ainsi, le jour qui est à ton avantage, ne le méprise pas et le jour qui est à ton désavantage, endure-le avec patience.

L'intelligence ne s'abandonne pas à la violence et ne se laisse pas aller à la faiblesse.

Sache que parmi les malheurs il y a la misère, et pire que la misère, la maladie du corps, et pire que la maladie du corps, la maladie du cœur.

Prenez garde de ne pas trop manger, cela durcit le cœur, rend paresseux pour la prière, c'est malsain pour le corps.

Le plus incapable des hommes est celui qui pourrait corriger ses défauts et qui ne le fait pas.

L'homme dont les actions sont les plus méritoires est celui qui patiente si on retarde le paiement de ce qu'on lui doit, qui pardonne si on s'oppose à lui, qui remercie si on lui donne.

Certes la dépense des biens dans l'obéissance à Dieu apporte les plus grandes grâces, et sa dépense dans la désobéissance à Dieu apporte les plus grandes souffrances.

Certes il y a autant de mal dans l'injustice que de bien dans la justice.

Certes Dieu, qu'Il soit exalté, donne la jouissance de la vie de ce monde à celui qu'Il aime et à celui qu'Il n'aime pas, mais Il ne donne la religion qu'à celui qu'Il aime.

Certes, un groupe de gens adorent Dieu, qu'Il soit exalté, par envie, c'est là l'adoration des commerçants, d'autre l'adorent par crainte, c'est là l'adoration des esclaves, d'autres l'adorent par reconnaissance, c'est l'adoration des hommes libres.

Certes, la science guide, dirige et sauve; l'ignorance égare, trompe et ruine.

Certes, si tu es humble, Dieu t'élèvera.

Certes, si tu es orgueilleux, Dieu t'humiliera.

Certes, tu es mesuré par ton intelligence, développe-la donc par la science.

Certes, rien ne t'enrichira après la mort, à part les bonnes actions, dote-toi donc de bonnes actions.

Vraiment, l'obtention d'une bonne morale vous est plus nécessaire que l'obtention de l'or et de l'argent.

Vraiment, vous serez pris selon vos paroles, ne parlez donc que bien.

Vraiment, vous serez rétribués selon vos action, n'agissez donc que bien.

Le plus grand mal qui peut atteindre les savants c'est l'amour du pouvoir.

Vraiment si vous vous soumettez aux crises de colère, il vous arrivera des dommages.

Le cœur des jeunes est comme une terre vierge, quelque soit ce qu'on y plante, elle l'accepte.

Si tu as des manques ici-bas, ne t'afflige pas et si tu fais le bien, ne le rappelle pas.


44 Hadiths de L’Imam Ali


1. La négligence pour ce monde est une perte et pour l'Aude-là apportera des regrets.

2. La perfection est dans trois choses : la patience dans les malheurs, la retenue dans les désirs, la sollicitude envers les nécessiteux.

3. L'homme est mesuré par sa parole et est évalué par ses actions, dis donc ce qui a le plus de poids et fais ce qui a le plus de valeur.

4. Qu'est donc étrange l'apathie de ceux qui jalousent les corps sains.

5. Le temps vieillit les corps, renouvelle les espoirs, rapproche de la mort et nous éloigne des désirs.

6. Le temps c'est deux jours, un jour à ton avantage, un jour à ton désavantage. Ainsi, le jour qui est à ton avantage, ne le méprise pas et le jour qui est à ton désavantage, endure-le avec patience.

7. Les grâces, si elles sont prolongées, sont ignorées et si elles sont perdues, elles deviennent connues.

8. L'intelligence ne s'abandonne pas à la violence et ne se laisse pas aller à la faiblesse.

9. Sache que parmi les malheurs il y a la misère, et pire que la misère, la maladie du corps, et pire que la maladie du corps, la maladie du cœur.

10. Prenez garde de ne pas trop manger, cela durcit le cœur, rend paresseux pour la prière, c'est malsain pour le corps.

11. Le plus incapable des hommes est celui qui pourrait corriger ses défauts et qui ne le fait pas.

12. L'homme dont les actions sont les plus méritoires est celui qui patiente si on retarde le paiement de ce qu'on lui doit, qui pardonne si on s'oppose à lui, qui remercie si on lui donne.

13. Certes la dépense des biens dans l'obéissance à Dieu apporte les plus grandes grâces, et sa dépense dans la désobéissance à Dieu apporte les plus grandes souffrances.

14. Certes il y a autant de mal dans l'injustice que de bien dans la justice.

15. Certes Dieu, qu'Il soit exalté, donne la jouissance de la vie de ce monde à celui qu'Il aime et à celui qu'Il n'aime pas, mais Il ne donne la religion qu'à celui qu'Il aime.

16. Certes l'ennemi de Mohammad, que la paix de Dieu soit sur lui et sa Famille, est celui qui désobéit à Dieu; même s'il fait partie de ses proches.

17. Certes, la piété aujourd'hui est appui et protection, demain ce sera le chemin vers le Paradis, son passage sera simple, et celui qui le traversera sera gagnant.

18. Les vrais croyants ont compris la brièveté de la vie ici-bas et la longévité dans l'autre monde. Ils partagent cette vie avec les gens de ce monde mais les gens de ce monde dans l'autre monde ne le suivront pas.

19. Certes, un groupe de gens adorent Dieu, qu'Il soit exalté, par envie, c'est là l'adoration des commerçants, d'autre l'adorent par crainte, c'est là l'adoration des esclaves, d'autres l'adorent par reconnaissance, c'est l'adoration des hommes libres.

20. Certes, la science guide, dirige et sauve; l'ignorance égare, trompe et ruine.

21. Certes, la nuit et le jour agissent sur toi, agis donc durant la nuit et le jour; de même, ils prennent de ta vie, tire donc quelque chose de la nuit et du jour.

22. Si Dieu vous accorde une grâce, soyez-en reconnaissants.

23. Si tu fais en sorte que ta religion suive ta vie d'ici-bas, tu perceras ta religion et ta vie d'ici-bas et tu seras dans l'autre monde parmi les perdants.

24. Si tu fais en sorte que ta vie d'ici-bas suive ta religion, tu possèderas ta religion et ta vie d'ici-bas et tu sera dans l'autre monde parmi les gagnants.

25. Certes, si tu es humble, Dieu t'élèvera.

26. Certes, si tu es orgueilleux, Dieu t'humiliera.

27. Certes, tu es mesuré par ton intelligence, développe la donc par la science.

28. Certes, rien ne t'enrichira après la mort, à part les bonnes actions, dote-toi donc de bonnes actions.

29. Vraiment, l'obtention d'une bonne morale vous est plus nécessaire que l'obtention de l'or et de l'argent.

30. Vraiment, vous serez pris selon vos paroles, ne parlez donc que bien.

31. Vraiment, vous serez rétribués selon vos action, n'agissez donc que bien.

32. Le plus grand mal qui peut atteindre les savants c'est l'amour du pouvoir.

33. Vraiment si vous vous soumettez aux crises de colère, il vous arrivera des dommages.

34. Le cœur des jeunes est comme une terre vierge, quelque soit ce qu'on y plante, elle l'accepte.

35. Si tu vois que Dieu, qu'Il soit exalté, te réjouit par Son rappel, c'est qu'Il t'aime.

36. Le plus grand mal qui peut atteindre les dirigeants, c'est la faiblesse dans la politique.

37. Si tu vois que Dieu, qu'Il soit exalté, t'afflige, c'est qu'Il te déteste.

38. Si l'intelligence vient à manquer, les abus s'augmentent.

39. Si tu as des manques ici-bas, ne t'afflige pas et si tu fais le bien, ne le rappelle pas.

40. Si tu as écrit un livre, relis-le avant de l'achever, car par cela tu parachèves ton intelligence.

41. Entre le savoir et la fortune que choisir ?

Un groupe de dix individus instruits ont posé à l’Imam Ali (p) la question suivante en lui demandant de donner une réponse différente à chacun d’eux : - Qu’est-ce qui est mieux, le savoir ou la fortune, et pourquoi ?


- L’Imam Ali (p) a répondu :


a - Le savoir est le legs des prophètes, la fortune l’héritage des Pharaons. Par conséquent, le savoir est mieux que la fortune.


b - Vous devez assurer votre fortune, alors que le savoir vous assure. Par conséquent le savoir est mieux que la fortune.


c - L’homme fortuné a beaucoup d’ennemis, alors que l’homme de savoir a beaucoup d’amis. Par conséquent, le savoir est mieux.


d - Le savoir est mieux que la fortune car le premier augmente lorsqu’on l’offre, alors que la seconde décroît.


e - Le savoir est mieux parce que la personne instruite peut être généreuse (de sa connaissance), alors que la personne fortunée peut être avare (de sa fortune)


f - Le savoir est mieux, car il ne peut pas être volé, alors que la fortune peut l’être.


g - Le savoir est mieux car le temps ne peut pas l’user, alors que la fortune peut être érodée à la longue et disparaître.


h - Le savoir est mieux parce qu’il est sans bornes alors que la fortune est limitée et vous pouvez même la compter.


i - Le savoir est mieux, parce qu’il illumine l’esprit, alors que la fortune l’obscurcit.


j - Le savoir est mieux, car il a inspiré à notre Prophète (P) que nous restons des humains, lorsqu’il s’est adressé à Allah : «Nous T’adorons, car nous sommes Tes serviteurs », alors que la fortune a conduit Pharaon et Nimroud à avoir la vanité de se proclamer dieux.


N.B. Ce hadith rappelle celui cité par Henri Corbin, dont voici un extrait :


« La Connaissance a plus de prix que les biens matérielles; c’est la Connaissance (la gnose) qui veille sur toi, tandis que toi, tu veilles sur les biens matérielles. La richesse, on la diminue en la dépensant. La Connaissance, on l’accroît en la prodiguant (...). La Connaissance, c’est ce qui juge; la richesse, c’est ce qui est jugé.

 

O Komayl ! Le trésor des biens matériels périt, tandis que les gnoses tiques sont des vivants, d’une vie qui permane avec les siècles des siècles. Leurs personnes physiques disparaissent; d’autres qui leur ressemblent en leur coeur, prennent leur place». (entretien de l’Imâm ‘Alî (p) avec Komayl ibn Ziyâd, En Islam iranien, Tom. 1, p. 113)

42.Ô Kumaïl ! Le savoir est plus précieux qui les biens ! le savoir te protège alors que c'est toi qui protège les biens ! Dépensés, l'un sans cesse s'accroît, Tandis que les autres s'épuisent, emportant avec eux ce qu'ils produisent.


43. l’Imam Ali (as) témoigne :


« Un homme est venu voir le Prophète (P) et lui a demandé de lui apprendre quelque chose grâce auquel, il serait aimé à la fois d’Allah -qu’Il soit exalté- et des gens, sa subsistance augmenterait, il jouirait d’une bonne santé, il vivrait longtemps, et il serait  ressuscité  avec lui (le Prophète). Le Messager d’Allah (P) lui  dit alors :


« Six choses  (mérites)  requièrent six  choses (attitudes) :


a - Si tu veux qu’Allah t’aime, crains-Le et éloigne-toi des péchés


b - Si tu veux que les gens t’aiment, sois bienveillant envers eux et détourne-toi de ce qu’ils possèdent.


c - Si tu veux qu’Allah augmente tes moyens de subsistance, prélèves-y l’impôt légal (Zakât, khoms)


d - Si tu veux qu’Allah t’accorde la bonne santé, fais l’aumône souvent.


f - Si tu veux qu’Allah te prête longue vie, maintiens les contacts avec tes proches parents..


g - Si tu veux qu’Allah te ressuscite avec moi, prolonge ta prosternation (sujûd) devant Allah, l’Unique, le Dominateur) » (Cité par Safînat al-Bihâr, vol, 1, p. 599)

44. Chaque fois qu’il y a un pauvre qui souffre de faim, c’est parce qu’il y a quelque part un riche qui mange trop.


Dix hadiths sur la Sainte Famille


"Le Prophète a rendu le dernier souffle, la tête sur ma poitrine. J'ai recueilli ce souffle qui, depuis, passe sur mon visage."


L'Imâm Alî (saws).


"Je suis la Cité de la Connaissance et Alî en est la Porte."

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

"Dieu a créé Adam à Son image"

"Dieu le Très-Haut a créé mille milliers de mondes et mille milliers d'Adams et vous êtes dans le dernier et le plus inférieur de ces mondes"

"Il (Dieu) a envoyé 'Alî en mission avec chaque Prophète secrétement et avec moi ouvertement"

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

"Le premier d'entre nous est Muhammad, celui du milieu est Muhammad, le dernier d'entre nous est Muhammad : chacun de nous est Muhammad et nous sommes tous une seule lumière"

"Les Gens de ma Famille sont à l'exemple de l'Arche de Noé ; quiconque prend place sur cette Arche est sauvé, quiconque s'en écarte est emporté par les vagues"

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

"Moi et 'Alî, nous sommes une seule et unique Lumière"

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

"Les Imâms, après moi, seront au nombre de douze ; le premier est 'Alî ibn Abû Tâlib, le douzième est le Résurrecteur (al-Qâ'im), le Mahdî, à la main duquel Dieu fera conquérir les Orients et les Occidents de la Terre... Leur nombre est le même que celui des mois de l'année, des sources que fit jaillir la baguette de Moïse, des chefs d'Israël"

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

"O Alî! Les Imâms, tes descendants Très-purs, seront avec toi au nombre de douze. Tu es le premier ; le nom du dernier sera mon propre nom ; quand il paraîtra, il remplira la terre de justice et d'harmonie."

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

Dix hadiths sur la walâya (l'Amour envers les Imâms)

"Il y a quelqu'un parmi vous qui combat pour le sens caché spirituel du Coran comme moi-même j'ai combattu pour la lettre de sa révélation, et cette personne c'est 'Alî."

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws).

"Quelque chose en toi ressemble à Jésus, fils de Marie, et si je ne craignais pas que certains groupes au sein de ma communauté ne disent ce qu'ont dit les chrétiens au sujet de Jésus, je révélerais quelque chose à ton égard qui aurait fait que les gens ramasseraient la poussière de tes pas afin d'en recevoir la bénédiction."

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws) s'adressant à l'Imâm Alî (saws).

"La walâya, c'est l'amour"

L'Imâm Jafar al-Sadiq (saws).

"Par Dieu, si une pierre nous aime, Dieu la ressuscitera en notre compagnie. La religion est-elle autre chose que l'amour?"

L'Imâm Jafar al-Sadiq (saws).

"Toute chose a un fondement. Le fondement de l'Islam, c'est l'amour à notre égard."

L'Imâm Jafar al-Sadiq (saws).

"Que celui qui me considère comme l'objet de sa walâya prenne maintenant Alî comme objet de sa walâya. Mon Dieu, aime celui qui aime Alî et sois ennemi de celui qui lui est hostile."

Le Très-Saint Prophète de Dieu, Muhammad (saws). (Hadith de Ghadîr Khumm où le Prophète investit Alî comme Imâm).

"L'Islam est bâti sur cinq choses : la prière canonique, l'aumône, le jeûne, le pélerinage à la Mekke et la walâya. Et cette dernière, c'est ce vers quoi les gens ont été appelés plus que les autres."

"Celui qui reconnaît la walaya des imâms est un croyant ; celui qui ne la reconnaît pas, un infidèle"

"Dieu a fait de notre walâya, nous la Famille de la Demeure prophétique, le pivot autour duquel gravite le Coran ainsi que de tous les Livres saints du passé. C'est autour d'elle que tournent les versets clairs du Coran, c'est d'elle que sont remplies les Ecritures, par elle que se reconnaît la foi."

L'Imâm Jafar al-Sadiq (saws).

"La walâya de Muhammad et les Imâms de sa descendance est le but ultime et l'objectif suprême. Dieu ne créa les créatures et ne missionna les envoyés que pour appeler les hommes à cette walâya."

L'Imâm Al-Hasan al-'Askarî (saws).


"Les hadiths de la Lumière"


"Deux mille ans avant la création, Muhammad et 'Ali étaient une lumière devant Dieu - qu'Il soit glorifié et exalté -, lumière formée d'un tronc principal d'où partait un rayon resplendissant...

Dieu dit alors : "Voici une lumière [tirée] de Ma propre Lumière ; son tronc est la prophétie et sa branche, l'imâmat ; la prophétie revient à Muhammad, Mon serviteur et messager et l'imâmat revient à 'Ali, Ma Preuve et Mon Ami. Sans eux, je n'aurais rien créé de Ma création... C'est pourquoi 'Ali répétait toujours : "Je proviens de Muhammad [ou de Ahmad] comme une clarté provenant d'une autre..."

"Moi et Alî, nous sommes une seule et unique Lumière".


Dix hadiths de la Demeure Prophétique


"Nous sommes, entre tous les humains, les plus proches du Livre de Dieu, les plus proches de la Religion de Dieu ; nous sommes ceux en vue de qui elle fut instaurée. Nous sommes ceux qui savent car nous avons été faits, nous, les dépositaires de leur science (des prophètes) ; nous sommes les héritiers.


Le 4ème Imâm Alî Zayn al-Abidin (saws).


"J'étais déjà un Imâm (walî) alors qu'Adam était encore entre l'eau et l'argile."

Le Prince des Croyants (saws).

"Sans Alî, Dieu ne pourrait être adoré. Aucun rideau ne lui cache Dieu, nul voile entre Dieu et lui. Que dis-je? Alî est lui-même Rideau et Voile."

Le Noble Messager de Dieu (saws).

"Je ne pense pas que Alî soit Dieu, mais je ne pense pas qu'il soit séparé de Dieu."

Le Noble Messager de Dieu (saws)

"Quelque chose en toi ressemble à Jésus, fils de Marie."

Le Noble Messager de Dieu (saws).

"Depuis que fut recueillie l'âme d'Adam, Dieu n'a jamais permis qu'il n'y ait en ce monde un Imâm qui guide vers Lui."

Le 6ème Imâm, Jafar al-Sâdiq (saws).

"Quiconque meurt sans avoir connu l'Imâm de son temps, meurt dans l'infidélité."


Le 6ème Imâm, Jafar al-Sâdiq (saws).


"Les coeurs sont des vases ; les meilleurs sont ceux dont la capacité est la plus grande."

Le Prince des Croyants (saws).

"Le sang des martyrs est la semence des croyants."


Hadith.


"Engagez-vous à vous acquitter constamment de la prière, pratiquez-la fidèlement, faites-en le moyen du rapprochement."

Le Prince des Croyants (saws).

Dix hadiths gnostiques des Quartorze Très-Purs (saws)

"Dieu était alors qu'il n'y avait rien ; Il créa les êtres et les lieux, créa les lumières, créa la lumières des lumières par laquelle les lumières ont été illuminées et fit passer en elle de Sa lumières par laquelle les lumières ont été illuminées et qui est la lumière dont Il a créé Muhammad et 'Ali ; ils n'ont cessé d'être deux lumières primordiales, car rien n'a été créé avant eux, et ils n'ont cessé de passer , purs et purifiés, dans les lombes purs jusqu'à se séparer dans deux purs parmi les purs : 'Abd Allâh et Abû Tâlib".

Imâm Jafar Sâdiq (saws).

"La meilleure adoration, c'est la connaissance de Dieu."

Imâm Jafar Sâdiq (saws).

"La Réalité c'est le dévoilement des éclats de la Majesté sans qu'on puisse les montrer ; c'est l'effacement de l'illusion et le dégagement du connu ; c'est l'arrachement du voile par la force du secret ; c'est une lumière qui se lève à l'aube de l'éternité et dont les rayons brillent sur les configurations de l'unicité divine ; éteins la lampe, car le matin a lui!"

Imâm 'Ali (saws).

"La satisfaction de Dieu, c'est notre satisfaction à nous Gens de la Demeure."

"Nous sommes le lieu où est déposé le secret de Dieu et nous sommes le sanctuaire suprême de Dieu".

Imâm Jafar Sâdiq (saws).

"Dieu le Très-Haut n'a pas de signe qui soit plus grand que moi et Dieu n'a pas d'annonciation plus grandiose que moi"

Imâm 'Ali (saws).

"La lumière de l'Imâm dans le coeur des fidèles est plus intense que le soleil brillant en plein jour"

Imâm Muhammad al-Bâqir (saws).

"Me connaître par la lumière, c'est connaître Dieu, et connaître Dieu, c'est me connaître par la lumière".

Imâm 'Ali (saws).

"Nous avons des états avec Dieu où Lui est Lui et nous sommes nous et Lui est nous et nous sommes Lui".

"Tout ce qui est dans le Coran est dans la Fâtiha ; tout ce qui est dans la Fâtiha est dans "Au Nom de Dieu, Le Tout-Miséricorde, Le Très-Miséricordieux" ; tout ce qui est là-dedans est dans le Bâ' (qui en est la première lettre) et tout ce qui est dans le Bâ' est dans le point (qui est sous cette lettre dans l'alphabet arabe) et je suis le point sous le Bâ'"

Imâm 'Ali (saws).


Quelques Hadiths, tirés de Nahj Al Balagha.


Ces Hadiths, se rapportent à des enseignements donnés par Rassoulou Allah, alayhi Assalatou wa 'Alihi wa Assalam, la "ville de la Science", à son Wacyi (dauphin), la "porte de la Science", l'imam Ali, Alayhi Assalam.

1. L'injustice est le fléau du courage,


L'orgueil est le fléau du mérite,
La redevance est le fléau du pardon,
La vanité est le fléau de la beauté,
Le mensonge est le fléau de la parole,
L'oubli est le fléau de la science,
La grossièreté est le fléau de la mansuétude,
Le gaspillage est le fléau de la générosité,
Les *passions sont le fléau de la religion.

2. La chose licite la plus détestée d'Allah, Jalla Jalalouhou, est le divorce.
3. Attachez-vous aux pauvres car ils possèdent de grandes richesses le jour du jugement.
4. Abandonne toute parole inutile et ne parle que dans la mesure de tes besoins.
5. Le plus pieux des hommes est celui qui dit la vérité aussi bien à son avantage qu'à son désavantage.
6. Craignez l'imprécation de l'opprimé, même si c'est un mécréant, car il n'y a aucun voile contre elle.
7. Abstenez-vous de l'alcool car c'est la clef de tout mal.

8. Le combat le plus aimé d'Allah, Jalla Jalalouhou, est la parole juste prononcée devant un gouvernement injuste.


9. Aime ton ami avec quelques réserves, qui sait s'il ne deviendra pas un jour ton ennemi.


Hais ton ennemi avec quelques réserves, qui sait s'il ne deviendra pas un jour ton ami.


10. Aime pour les gens ce que tu aimes pour toi-même.


11. La mort suffit comme avertissement, la piété suffit comme richesse, l'adoration suffit comme occupation.

12. Ali, améliore ton caractère avec ta famille, ton voisin, celui que tu fréquentes et que tu côtoies, tu seras auprès d'Allah, Souhanahou wa Ta'ala, destiné aux plus hauts degrés.

13. Certes, l'intelligent est celui qui réalise l'unité d'Allah, Soubahanahou, et qui Lui obéit.

14. O Ali, ne te préoccupe pas de ta pitance de demain, car chaque lendemain voit ses besoins pourvus.

15. Trois choses font partie du bien : la grandeur d'âme, la bienveillance du langage et la patience dans les difficultés.

16. O Ali, il n'y a pas de misère plus grande que la sottise et pas de richesse plus utile que l'intelligence.

17. Acceptez les présents, et le meilleur présent, c'est le parfum, le moins encombrant et qui a la meilleure odeur.

18. Le combat ( Djihad ) de la femme c'est de complaire à son mari.

19. Prenez garde de l'attitude de dévotion hypocrite, c'est le fait d'être vu en apparence rempli de crainte envers Allah, Souhanahou wa Ta'ala alors que le cœur n'a aucune crainte..


20. Qui est satisfait de peu de la part de Allah, Souhanahou wa Ta'ala pour vivre, Allah, Souhanahou wa Ta'ala est satisfait de peu d'action de sa part.


21. Deux chose sont étranges : une parole sage d'un sot, acceptez-la ; et une parole sotte venant d'un sage, pardonnez-la.


22. Vraiment, les pires de ma communauté sont ceux que l'on respecte par peur du mal qu'ils font; évidemment celui que les gens respectent par crainte du mal qu'il fait, celui-là n'est pas de moi.

23. N'accomplis aucun bien par ostentation, et ne le délaisse pas par pudeur.


24. L'ascèse, en ce monde, c'est la réduction des désirs, le remerciement pour toute grâce de Allah, Souhanahou wa Ta'ala et l'abstinence de ce que Allah, Souhanahou wa Ta'ala a interdit.

25. Celui qui complaît à un dirigeant par ce qui déplaît à Dieu est sorti de la religion d'Allah, Souhanahou wa Ta'ala,

26. La foi est une acceptation par le cœur, une attestation par la langue, une action par les membres.

27. La pudeur fait partie de la foi.

28. Allah, Souhanahou wa Ta'ala aime voir, s'Il accorde Ses grâces à un serviteur, l'effet de sa grâce sur lui, et Il déteste la misère et ceux qui feignent d'être misérables.

29. On obtient le bien entièrement par l'intelligence et pas de religion pour qui n'a pas d'intelligence.

30. Ce qu'il y aura de moins dans le temps dernier, c'est un frère en qui on peut faire confiance et un denier obtenu de façon licite.

31. Allah, Souhanahou wa Ta'ala, possède des serviteurs auxquels recourent les gens en cas de besoin, ceux-là sont préservés du châtiment de Dieu le jour du jugement.

32. La foi est en deux moitiés : une moitié dans la patience et une moitié dans le remerciement.

33. Trois choses tuent le cœur par leur compagnie : la compagnie des crapules, la discussion frivole avec les femmes et le compagnie des riches.

34. Le regard de l'enfant vers ses parents, par amour pour eux est une adoration.

35. Qui croit en Allah, Souhanahou wa Ta'ala et au Jour du Jugement, qu'il tienne donc les promesses qu'il fait.

36. Certes, les grandes épreuves sont récompensées par de grandes récompenses, si Allah, Souhanahou wa Ta'ala aime un serviteur il l'éprouve, celui dont le cœur est satisfait, il obtient la satisfaction d'Allah, Souhanahou wa Ta'ala, et celui qui est mécontent, il en obtient le mécontentement.

37. Questionnez les savants, conversez avec les sages, et fréquentez les indigents.

38. Servir ta femme est aumône.

39. Nous , l'ensemble des Prophètes, il nous fut ordonné de parler aux gens selon leur degré d'intelligence.

40. Il existe deux traits dont aucune chose n'est plus élevée en bien qu'eux : la foi en Allah, Souhanahou wa Ta'ala et le service rendu aux serviteurs d' Allah, Souhanahou wa Ta'ala, et deux traits dont aucune chose n'est plus élevée en mal qu'eux : l'association à Allah, Souhanahou wa Ta'ala et le mal envers les serviteurs d'Allah, Souhanahou wa Ta'ala.

Ajouter votre commentaire

Commentaires des lecteurs

Il n\y a pas de commentaires
*
*

Le site des Imams Al Hassan et Al Houssein pour le patrimoine et la pensseé islamique.