Le site des Imams Al Hassan et Al Houssein pour le patrimoine et la pensseé islamique.

Imam Ali (as) et la concentration pendant la prière

0 votes 00.0 / 5

Parmi l'une des grandes caractéristiques d'Imam Ali A.S. était sa concentration durant ses prières, qui a été reconnu par plusieurs savants.

Une caractéristique à travers laquelle nous pouvons apprendre beaucoup de choses et considérer comme un exemple à suivre.

Comme nous le savons, chaque acte d'adoration nécessite une certaine concentration, car au-delà de cet acte se cache des bienfaits pour l'être humain.

Cependant il ne peut acquérir ces bienfaits que s’il arrive à atteindre un certain niveau de concentration.

Sans cette concentration, la prière n'est qu'un mouvement de la langue et n'a aucune importance.

La concentration requiert la présence du cœur en même temps que la celle de la langue. C'est pour cela que nous pouvons remarquer qu’en étant concentré nous pouvons reconnaitre la véritable valeur de la prière.

Par exemple, si une personne va au Hajj, si son pèlerinage ne se résume qu'à la récitation de "Labaik Allahumma Labaik", si ce n'est que le mouvement de la langue, alors cette personne ne reconnaitra pas la vraie signification du Hajj.

Mais quand une personne accomplit chaque étape du Hajj en étant conscient, en étant concentré, cette personne connaitra alors sa valeur.

C'est également le cas pour le jeûne, quand une personne n'est pas concentrée c'est à dire quand elle n'essaie pas de préserver ses 5 sens du péché, elle ne verra pas l'importance.

Certaines personnes disent que comme nous prions 5 fois par jour, il est difficile de se concentrer.

Il arrive que en pleine salat, nous nous rappelons de ce que nous avons fait toute la journée, nous pensons à l'émission qui passera à la télévision dans quelques heures ; que nous soyons au sajda ou debout, nous pensons toujours à autre chose.

Plusieurs musulmans de nos jours n'arrivent plus à atteindre le plus haut degré de concentration durant leur salat, pour ces gens, le namaz devient une tâche obligatoire seulement. Ils doivent prier 5 fois par jour car ils ont peur d'aller en enfer, pas parce que la salat les rend plus léger et libre.

C'est pour cela que dans les versets du Saint-Quran, dans les hadiths, ou dans les duas, nous demandons souvent à Allah swt de nous élever lors de la salat.

Prenons par exemple le verset 3 de la Sourat 23, la sourate s'appelle la sourat al Mo'minun et elle indique les différents critères que doivent avoir les Mo'mines[1].

Le premier critère que dévoile Allah swt est : ceux qui réussissent sont les croyants, ceux qui atteignent un degré élevé de concentration et d'humilité dans leur salat.

Allah swt ne dit pas celui qui prie car tout le monde peut prier, mais ici Il évoque la présence de concentration et d'humilité dans les prières.

Même après la prière d'al Asr, nous évoquons : « Ô Allah je cherche refuge vers Toi contre une prière qui ne m'élève pas vers Toi ! »

Je ne veux pas d’une prière normale, tout le monde peut le faire, je veux faire une prière qui m'élève !

C'est pour cela que le Saint prophète Muhammad (saw) a dit : as salat al me'raj ul Mo'mine c’est-à-dire la prière est le me’raj (l’ascension du croyant).

Nous savons que la nuit de Me'raj, le Saint Prophète est allé au plus haut niveau du Paradis ; aussi, quand il dit que la salat est le me'raj du mo'mine, cela signifie que la station qu'il a atteint durant le me'raj, peut être et doit être atteint par les mo'mines durant leur salat.

Mais le problème est que lorsque nous nous regardons dans un miroir nous nous rendons compte que notre salat ne nous mène nulle part.

En vérité nous voulons que ces 3 à 4 minutes passent très rapidement pour que nous puissions continuer ce que nous avons à faire.

Les savants ont classé ceux qui prient en 4 catégories : les premiers sont ceux qui négligent les lois de la salat et font plein d'erreurs, les seconds sont ceux qui, durant leur prières, entendent les murmures de Shaytan dans leurs oreilles et sont donc inconscients de leur récitations, les troisièmes sont ceux qui s'efforcent d'atteindre un certain niveau de concentration où ils peuvent éloigner Shaytan durant une partie de leur prière, les quatrièmes sont donc ceux qui atteignent le plus haut degré de concentration de sorte que Shaytan ne vient même pas près d'eux . C'est un niveau où ils voient Allah swt avant, durant et après leur salat.


Quand les savants analysent ces 4 groupes de personnes ils disent :


Les gens du premier groupe peuvent être punis pour ce qu’ils font, ceux du deuxième groupe sont responsables de leur situation, ceux du troisième essaient de se rapprocher d'Allah swt et ceux du quatrième font partie des personnes les plus pieuses sur terre.

Mais alors, comment a fait Imam Ali (as) pour atteindre un niveau si élevé de concentration durant sa Salat ?

Quelles sont les différentes méthodes que nous pouvons adopter et qui ont aidé l'Imam A.S. à atteindre cette concentration ?

L'une des méthodes que nous devons analyser est notre attitude lorsque la salat approche.

Les psychologues disent que quand une personne veut accomplir une tâche, 70% de la réussite dépend de son attitude et 30% de l'intelligence.

Cela veut dire que les choses que vous souhaitez accomplir dans votre vie ne dépendent pas beaucoup de votre intelligence, mais de votre attitude avant d’accomplir la tâche.

Par exemple au lycée, nous pouvons trouver des élèves brillants mais qui sont si arrogants qu’à cause de leur attitude, ceux qui ont un plus faible niveau qu’eux peuvent aller plus loin.

Pourquoi ? Car l’élève intelligent arrive en classe avec 70% d'intelligence et uniquement 30% d'attitude.

Cette attitude fait qu'en venant en classe, il ne veut pas apprendre, il veut juste en finir et faire l'examen de fin d'année.

En conséquent, l'élève qui n'est pas si intelligent, mais dont le comportement est irréprochable peut atteindre un très haut niveau.

Les mêmes règles sont appliquées à la Salat, car la première étape pour atteindre la concentration est d'être disciplinée avant d'accomplir la salat.

Remarquez que dans une mosquée, il y a un Mehrab, le mot Mehrab vient du mot Harb qui signifie la guerre. Pourquoi Allah a-t-il nommé cet endroit le Mehrab ? Car le Mehrab est un endroit où vous rentrez en guerre contre Shaytan !

Pour atteindre la concentration dans la Salat, avant même l'accomplissement, il faut se mettre en tête que durant 10 minutes nous serons en pleine guerre.

Par exemple, le joueur de paintball, quand il rentre sur le terrain il sait déjà qu'il devra se battre et c'est le cas pour tous les autres sports. Le joueur se prépare mentalement.

En ce qui concerne la Salaat, le Mehrab nous rappelle que nous sommes en pleine guerre contre Shaytan.

Donc si notre prière dure 5 minutes, nous devons regarder jusqu'à combien de minutes notre esprit peut rester concentré, car si nous commençons à penser a autre chose durant la prière, nous pouvons considérer cela comme une défaite.

Regardez l'être humain, laissez le regarder un match de football durant 90 minutes, son attitude sera tel un Zombie où personne n'a le droit et ne peut l'interrompre et mettez-le en face d'Allah swt, il n'aura même pas 5minutes de concentration.

Car son attitude est différente ; pour la salaat, il n'a pas la même envie. Il prie car il a entendu dire que s’il ne prie pas il sera brûlé en enfer. Or, il ne veut pas aller en enfer.

Imam Ali (as) a dit qu'il y a trois types d'adorateurs : le premier prie par crainte (des feux de l'enfer) c'est la prière d'un esclave, le second prie pour aller au Paradis c'est la prière d'un commerçant, et le troisième prie sans se soucier du paradis ou de l'enfer. Il prie car il se sent libre lorsqu'il invoque Allah swt.

Le Saint-Quran dit qu'il y a certaines personnes qui ne pourront jamais atteindre la concentration durant leur salaat : celui qui est en état d'intoxication, c'est à dire en état d’ivresse, Abd ar Rahman bin awf finissait sa prière en état d'ivresse, un verset a donc été directement révélé à ce sujet.

Malgré tout, plusieurs musulmans disent : mais nous sommes musulmans, nous ne buvons pas d'alcool !

Mais dans certains pays en Orient, il y a des Arabes qui font la fête toute la nuit, boivent beaucoup d'alcool, et le lendemain viennent au Masjid pour le namaz e Fajr !

Lorsque les gens leur demandent : que faites-vous à la mosquée ? Ils répondent : nous sommes venus prier Allah swt !

Alors que le Quran dit clairement de ne pas prière en état d'ivresse ! Car en état d'ivresse, il est impossible de se concentrer.

Et ensuite le Saint-Quran dit que la personne paresseuse ne pourra jamais se concentrer durant sa prière.

Il y a beaucoup de gens qui prient le soir après être rentrés de leur travail, mais pas à leur pause-déjeuner au travail. Durant leur pause-déjeuner, ils préfèrent discuter ou surfer sur internet plutôt que de prier.

Et quand vous leur demandez : quand allez-vous prier ?

Ils répondent : Quand j'irais à la maison

Pensez-vous qu'après 9h de travail, vous aurez assez d'énergie pour prier ?

Lorsque vous ferez cette prière, vous aurez une seule envie c'est de la finir rapidement car vous serez fatigué.

Et donc vous êtes en état de paresse et votre esprit est épuisé.

C'est pareil pendant l’Iftaar. Certaines personnes ne veulent pas faire la salat al Maghrib avant leur iftar.

Ils préfèrent manger d'abord, mais est-ce qu'ils font leur prière directement après avoir mangé ? Non, ils préfèrent se reposer sur leur canapé, car leur ventre est trop plein.

Ils n'ont pas la force d'aller en sajda, en rukou et de se relever, ils préfèrent se reposer et après plusieurs heures accomplir la salat.

C'est pour cela que le Saint-Quran dit : ne faites pas la salaat en état de paresse !

Car pour atteindre la concentration il faut être discipliné.

Imam Ali (as) a dit lorsqu'il a été frappé à la tête : Fuztu wa Rabbil Kaaba

Ce qui signifie : j'ai gagné par le Seigneur de la Kaaba

Savez-vous pourquoi il a dit ça ?

Car dans le Mehrab, en pleine guerre contre shaytan, Ali ibn abi Talib A.S. a gagné.

Quand vous savez depuis longtemps que la personne qui veut vous tuer se trouve aux alentours, vous ne pouvez pas vous concentrer, n'est-ce pas ?

Alors que là, il y avait deux ennemis : Shaytan et Ibn e Muljim.

Mais si votre attitude est disciplinée, comme Ali ibn abi Talib vous pouvez réussir. Il a dit après avoir été frappé : j'ai gagné, ils ont essayé de me distraire avec leurs plans mais je ne me suis pas laissé faire.

Le seul moment où ils pouvaient me tuer était lorsque je prie.

Donc la première étape pour la concentration est la discipline, le second est de penser si cette salat a des bienfaits pour nous ou non.

Si vous demandez à un musulman : Quel bienfait t'apporte ta prière ? Il dira : Franchement je ne sais pas ce que cela m'apporte, j'ai appris que c'est obligatoire donc je le fais.

Si vous pensez ainsi vous ne pourrez jamais vous concentrer.

Psychologiquement, lorsqu'une personne fait quelque chose et se dit qu'il y a un bienfait qui se cache derrière cet acte, vous verrez qu'elle l'accomplira dans de meilleures conditions.

Alors que si elle n'y voit rien, elle ne se donnera pas les moyens de le faire.

Quand un non-musulman vous demande aujourd'hui ce que peut apporter la prière, vous ne pouvez pas dire que c'est Allah swt qui a l’ordonné, le premier bienfait est qu'il apporte l'humilité à l'intérieur d'une créature arrogante.

Cet être humain ne va jamais se rabaisser ou s'agenouiller face à quelqu'un. Si vous demandez à quelqu'un de poser sa tête par terre face à une personne, il dira : Mais qui suis-je pour me prosterner devant lui ?

Alors qu’en faisant la salaat, Allah swt veut que nous nous rappelions le fait que nous sommes faits d'argile et que nous retournons comme nous sommes venus.

Et donc il est bien pour nous de nous prosterner 5 fois par jour, pour nous rappeler nos origines.

Imam Ali (as) a dit : Ô être humain, tu viens d'une goutte de sperme et tu finiras poussière, tu ne sais pas quand tu es venu et quand tu partiras, alors pourquoi tu te comportes comme ci tu savais tout ?

Certaines personnes sont si fières, elles ignorent le fait qu'elles ne sont rien en réalité, et ne savent pas qu’elles ne pourront plus rien contrôler lorsque l'ange de la mort viendra enlever leur âme.

Imam Ali (as) dit : Regardez le paon, c'est l'animal le plus précaire, car quand il nous montre la beauté de ses plumes, il veut que notre attention soit portée uniquement sur son plumage. Il ne veut pas que nous regardions ses maigres pattes.

Donc la prière a été prescrite pour apporter de l'humilité en nous, quand nous prions la salat az Zohr, disons à Allah swt : Ô Allah, je veux prier, car je veux être encore plus humble, je sais que Tu aimes ceux qui sont humbles, alors laisse-moi prier encore et encore pour que je sois de plus en plus humble.

Notre 4ème Imam A.S. a dit : Si l’être humain connaissait les mérites de la prosternation, jamais il n’aurait levé sa tête du sol !

Le sajda est la position qui vous rapproche le plus d’Allah swt.

Quand les Arabes se sont convertis à l'Islam, ils ont demandé au Prophète : Ô Muhammad ! Vous nous demandez de prier et de nous prosterner ? Voulez-vous dire que notre dos doit être plus élevé que notre tête ? Les Arabes avaient du mal à admettre de faire une telle chose.

La salaat nous enseigne également la ponctualité ; pour atteindre la concentration c'est l'une des choses les plus importantes.

Tous ceux qui travaillent savent que sans ponctualité nous ne pouvons pas réussir dans le monde du travail.

Vous ne pouvez jamais survivre sur cette Terre sans être ponctuel.

Le Saint-Quran dit : La prière a été ordonnée à un temps précis pour les croyants.

Testez-vous, faites un tableau contenant toutes les heures de prières et collez le sur votre réfrigérateur ou ailleurs.

Écrivez dessus chaque jour de la semaine et cochez les cases à chaque fois que vous priez à temps.

Vous remarquerez pourquoi est-ce que vous n'arrivez pas à vous concentrer.

Allah swt dit, si vous essayez de prier à temps (awwal-e-wakt), si vous faites de votre mieux pour être ponctuel aux heures des prières, alors Je vous accorderai une lumière qui vous éloignera de Shaytan.

Si nous savons que nous avons un rendez-vous avec une personne, une créature d'Allah, qui est la seule personne qui peut nous donner l’accord sur notre futur travail, et qui dit si vous voulez avoir ce travail, vous devez être présent à 9h45 exactement pour le rendez-vous, alors nous ferons en sorte d'être sur place à 9h45 pile et même avant !

Si nous sommes prêts à être ponctuel pour la créature d'Allah, alors pourquoi ne pouvons-nous pas l'être pour le Créateur ?

Combien parmi nous, arrivent toujours à temps pour un entretien d'embauche, mais quand il s'agit d'Allah swt nous retardons notre arrivée ?

Est-ce que notre vie dépend des créatures d'Allah ou du Créateur ?
Notre Rizq dépend-il de la créature ou du Créateur ?
Notre santé dépend-elle de la créature ou du Créateur ?

Quand Allah swt insiste sur le fait de venir à temps, c'est qu'il y a un secret caché derrière cela. Allah swt dit plus vous prierez à temps, plus Je veillerai à ce que vous restiez concentrés durant votre Salat.

Certains frères Sunnites disent : Vous ne priez pas votre salaat correctement, car le Quran dit que chaque namaz a été fixé à une heure précise, or vous combinez vos prières ! Vous devez prier séparément.

Nous devons répondre : Il n'y a aucun ayat du Saint-Qur'an qui précise que nous devons prier à 5 temps différents par jour, d'après le Quran il y a 3 périodes : l’heure de Maghrib, l'heure de Zohr et l'heure de Fajr.

Le Saint Prophète priait parfois en combinant les prières et parfois en les séparant, la différence est que nos frères[2] ont choisi l'option la plus dure et nous avons opté pour la plus simple.

Mais masha'Allah regardez la différence quand eux ils prient, et quand nous, nous prions.

Malgré tout, on préfère retarder notre prière, alors que eux ils prient Zohr et Asr à temps.

Ils disent que les prières sont les lumières de leurs journées.

Notre Salaat tourne autour de nos journées, alors que leurs journées tournent autour de leur salaat.

Par exemple si nous avons un rendez-vous à 13h30, nous prierons à 14h30, nous considérons que la prière peut attendre, alors qu’eux, si leur rendez-vous est à 13h30, ils préfèrent le retarder et prier à temps.

Parlons maintenant de l’apéritif qui nous permet d’être davantage concentrés dans nos prières. Il ne s'agit pas d'un menu de déjeuner ou de diner. Non, derrière chaque action il y a une sorte d'apéritif.

Les Ahl ul Bayt A.S. nous ont enseigné une entrée que très peu parmi nous font.

Ameerul Mo'menin A.S. n’est pas décédé lors du namaz e Fajr, mais durant l’apéritif.

Un jour un homme vint voir notre 11ème Imam A.S. et lui dit : « Je suis un de vos Shias, l'Imam A.S. lui demanda : pries-tu 51 raka'at en une journée ?

L'Homme : Non, je ne prie que 17

Pourquoi Imam A.S. parle ici de 51 rakats ? Car après les namaz wajib, il y a des namaz e Nafilah (ou prières sunnats[3])

Remarquez bien, nos frères Sunnis, avant la prière de Fajr prient en continue dans le masjid. Avant Zohr ils prient, avant Asr ils prient, de même pour Maghrib et Isha. Ils font des prières sunnats avant de prier les namaz wajib[4].

Nous les shias, portons notre attention sur maghrib, isha et nous avons fini.

Les namaz e Nafilah sont des "entrées" pour pouvoir nous préparer aux namaz wajib. Il booste notre énergie avant de commencer le namaz wajib.

Les 51 rakats sont composés des 17 rakats wajibs, des namaz e Nafilah, et du namaz e Shab.

Il est surprenant d'entendre quelqu'un dire : Je suis un Shia, non dites plutôt : J'essaie d'être un Shia

Maytham est un Shia, Qambar est un Shia, Hujr est un Shia, Maalik est un Shia.

Quant à nous, nous essayons d'être des shias, car nous n’essayons même pas d'effectuer ces entrées avant d'accomplir nos salaat.

Sayed al Khomeini dit dans son livre au sujet de la Salaat : Ô mes frères avez-vous entendu le Hadith venant d’Allah (Hadith e Qudsi) : "Mes servants recherchent à se rapprocher de Moi à travers les namaz e Nafilah, jusqu'à ce qu'ils atteignent Mon Amour pour eux. Je deviens les yeux à travers lesquels ils voient, les oreilles à travers lesquelles ils entendent, les bouches à travers lesquelles ils parlent ; quand ils M'appellent Je leur réponds, et quand ils Me demandent Je leur donne.

Remarquez, Allah swt dit, rien n'est plus cher pour Moi que les namaz e Nafilah de Mes servants. Allah swt n'a pas parlé des wajibats mais des nafilahs. Car il y a une très grande différence lorsque vous commencez par faire les namaz e Nafilah.

Avant de commencer un diner, les gens vous offrent des entrées pour que vous puissiez apprécier le repas principal.

Allah swt sait que nous pouvons apprécier le namaz principal uniquement si nous commençons par des apéritifs.

Notre Saint-Prophète saw a été élevé jusqu'au Maqam Mahmoud. Comment il pouvait atteindre ce niveau ? Pas en effectuant ses namazs Wajib, mais grâce aux prières Nafilah avec les namazs wajibs.

Essayez de prier pour commencer, le namaz e Nafilah du Salat al Fajr, uniquement 2 rakats, et regardez ce qui change, vous serez prêt pour accomplir le namaz e Subh.

Ensuite essayez de prier les 8 rakat du namaz e Zohr, (2+2+2+2), etc …

Imam Ali (as) a été frappé durant son namaz e Nafilah, pas durant le namaz e Fajr.

C'est ce qui a fait de lui un vainqueur.

Savez-vous comment il a été frappé pendant le namaz e Nafilah ?

Si c'était pendant le namaz wajib, comment Ibn Muljim aurait-il pu passer entre les lignes des gens qui priaient ?

Ce qui explique que c’était durant le namaz e Nafilah. Il n'y avait aucune ligne, tout le monde faisait leur namaz e Nafilah avant le début du salat al fajr et Allah swt a donné la victoire à Imam Ali A.S.

Notre 4ème Imam, dans le Risalat al Huquq dans la section sur Les droits du Namaz dit : « L'un des droits du namaz sur vous, est que vous évoquiez la grandeur d'Allah swt à travers votre silence, votre tranquillité, et l'inclinaison de votre tête.

Beaucoup de personnes bougent beaucoup durant leur namaz, certains se grattent la tête, jouent avec leur vêtement, d'autres ont même le courage de regarder l'heure ou de regarder à l'autre bout de la salle.

Comment pouvons-nous rester tranquilles pendant 5 minutes ?

Rappelez-vous des années que vous avez passés à l'école lorsque le professeur exigeait une certaine discipline, et que vous étiez debout sans bouger, car vous saviez que vous étiez en face d'un professeur exigeant, et donc qu'en est-il du Seigneur ?

Mais il ne faut pas seulement se tenir debout correctement, il faut aussi baisser la tête. Plusieurs personnes prient en gardant la tête haute, ou mobile.

Le prophète Yusuf disait : accomplissez votre prière, comme ci c’était la dernière.

Si demain vous attrapez un virus, et qu’on vous annonce que vous avez juste le temps de faire votre salat al Zohr et Salat al Asr, prieriez-vous comme vous aviez l'habitude de prier ?

Ou en sachant que vous êtes debout face au Seigneur qui décidera de votre sort final le Jour du Jugement ?

La dernière étape pour atteindre la concentration est : est-ce que je pense que la personne à qui je parle me répond ?

Car lorsque nous parlons à quelqu'un, et quand nous savons que la personne d'en face nous écoute et nous répondra, alors nous avons envie de lui parler.

Certaines personnes récitent leurs prières sans se rendre compte de ce qu'ils disent…

Imam Ali (as) nous a donné beaucoup de duas à réciter au Sajda, nous devons réciter ces duas en espérant qu’Allah swt nous écoute et nous répondra.

Exemple : "Yaa laatif, arham abdaka za'if"

Imam Ali (as), pour atteindre sa concentration, était convaincu qu’Allah swt l'écoutait et lui répondait.

Voyons les grands évènements de la vie d’Imam Ali (as) qui ont un rapport avec le namaz :

· Des gens ont demandé : Ô Ali, préférez-vous rester dans une mosquée ou au Paradis ?

Il répondit : Dans une mosquée, car au Paradis je suis heureux, et dans la mosquée Allah swt est heureux.

· Durant la bataille d’Ohod, quand une flèche blessa les jambes d’Imam A.S., les gens ont demandé au Saint Prophète saw le meilleur moment pour pouvoir enlever cette flèche. Le prophète saw dit : enlevez cette flèche lorsqu’il prie. Ali ibn Abi Talib n'écoute rien et personne mais uniquement son Seigneur quand il prie. Il ne sentira pas du tout ce qui lui arrivera.


· Quand Imam Ali A.S. a donné sa bague en position de Rukuh :


Certaines personnes diront comment Imam A.S. a pu écouter la demande de cet homme s’il était concentré dans sa prière ? Comment savait-il que cet homme voulait quelque chose ? Nous avons vu que le namaz est le Mehraj du croyant et nous savons également qu’Allah swt répond aux demandes de chaque nécessiteux.


Alors ces deux évènements se sont connectés en un seul moment.

Cet homme dit en entrant : Ô Allah, je suis pauvre quelqu'un a-t-il quelque chose à me donner ?

Un autre servant d'Allah swt priait, et Allah voulait qu'Imam A.S. atteigne le plus haut niveau du Mehraj, et Allah voulait aussi répondre au dua du pauvre homme à travers ce servant.

Alors Allah s'est servi du Wasillah d'Imam Ali A.S. en rukuh pour répondre aux besoins de cet homme.

Quand Imam A.S. donna sa bague il était au service du mendiant dans le but de servir Allah swt et remarquez bien, c'est pour cela qu’Allah swt désigne Imam A.S. dans le verset concernant cette histoire "Waliyoukum".

Et des personnes nous demandent pourquoi dites-vous dans votre adhan "Ash'hadu anna Aliyun Waliyyullah" ?

Mais c'est écrit dans le Saint-Quran ! Il n’y a plus aucun doute là-dessus.


Source : Majaliss de Sayed A.Nakshawani


Traduction réalisée par une Kaniz-e-Fatéma Fi Sabilillah


Disponible sur http://www.shia974.fr

----------------------------
[1] Croyants
[2] Sounnis
[3] Recommandées
[4] Obligatoires

 

Sayed Ammar Nakshawani

Ajouter votre commentaire

Commentaires des lecteurs

Il n\y a pas de commentaires
*
*

Le site des Imams Al Hassan et Al Houssein pour le patrimoine et la pensseé islamique.