Le site des Imams Al Hassan et Al Houssein pour le patrimoine et la pensseé islamique.

Quel est le critère pour reconnaitre qu'un hadith de source authentique est largement rapporté transmis dans son intégralité (Motawâtir lafzi) un hadith largement rapporté dans le fond (Motawâtir ma'nawi) et un hadith largement rapporté en résumé (Motawâtir ijmali)?

0 votes 00.0 / 5

Question


combien de chaines transmission faut-il pour qu'un hadith de source authentique soit reconnu comme largement transmis à la lettre. 2-Combien de chaînes de transmission faut-il pour qu'un hadith de source authentique soit reconnu comme largement transmis dans le fond (sens)? 3- Combien de chaînes de transmission faut-il pour qu'un hadith de source authentique soit reconnu comme largement transmis en résumé?


Résumé de la réponse

 

Les savants chiites estiment qu'une tradition (Khabar) est dite largement transmise quand le nombre de ceux qui l'ont rapporté dans chaque vague de la chaîne de transmission permet d'avoir la certitude que la hadith vient bien d'un infaillible. Ils estiment le nombre de personnes dans chaque vague selon les cas et ne définissent aucun chiffre précis pour les rapporteurs; la certitude sur la provenance du hadith d'un infaillible est le seul critère qu'ils reconnaissent; il n'y a aucune différence s'il s'agit d'un hadith dont le texte est très rapporté à la lettre ou en résumé.

 

On dit d'un hadith que son texte est très rapporté intégralement lorsque les différentes versions contiennent les mêmes mots; quand le hadith est très rapporté dans le fond, cela veut dire que les versions rapportées révèlent le même sens (Motawâtir ma'nawi) (malgré la différence des termes employés). On dit qu'un hadith est très rapporté en résumé quand ils sont différents en termes d'ampleur et d'étroitesse mais garde l'idée générale.

 

Les savants sunnites présentent différents avis sur le nombre des relayeurs du hadith largement rapporté. Selon la divergence d'opinion, le nombre de rapporteurs est de 4 au moins et 313 au plus.

 

Réponse détaillée

 

Les hadiths sont répartis en "hadiths largement rapportés" et "hadiths de source unique" vague; le mot arabe "motawatir" dérive de "watr" qui veut dire impair; "Tawatour" signifie "successivement et l'un après l'autre ", comme c'est le cas dans ce verset: "Puis nous avons envoyé nos messagers les uns après les autres"[1]. "Tatran" porte le même sens.[2]

 

On parle de "Riwaya motawâtir" pour désigner une tradition rapportée par une série de personnes à chaque niveau si bien qu'il est impossible de dire qu'elles se sont normalement entendues pour mentir et leur déclaration donne lieu à la certitude.[3]

 

Bien que les "Riwaya motawatir" se comptent au bout des doigts, leur contenu renferme des informations importantes. Le hadith de Ghadir seul a été rapporté au niveau des compagnons du prophète (ç) par plus de cent personnes.

 

Catégorie de hadiths largement rapportés

 

D'une part, le motawâtir se répartit en "ma'nawi et lafzi". Le motawâtir lafzi est un hadith dont le contenu est rapporté à la lettre dans la version de chaque transmetteur.[4] Comme par exemple ce hadith: "Quiconque profère volontairement un mensonge sur Ali (as) se taille éternellement une place en enfer"[5]; il a été rapporté par plusieurs compagnons du prophète (ç) et leur nombre va de 40 à 60 personnes.[6]

 

Le motawâtir ma'nawi est un hadith rapporté par plusieurs personnes avec des mots différents mais ayant un même contenu. Tous les rapporteurs l'ont transmis mais en différents termes.[7]

 

Il existe une autre répartition du hadith motawâtir selon qu'il est "tafsili" (détaillé) ou "ijmali" (résumé). Le hadith motawâtir tafsili comprend aussi le lafzi et le ma'nawi. Cependant, le hadith motawâtir est dit ijmali si quelques traditions rapportées sur un sujet ne sont pas pareilles mais détiennent en quelque sorte quelque chose en commun permettant de se baser sur l'ensemble pour affirmer que l'une est de source absolument fondée. Comme par exemple les narrations recueillies au sujet de la pertinence d'un hadith rapporté de source unique.[8]

 

Le hadith rapporté d'une source unique (khabar wahid) est un hadith dont le nombre de rapporteur quel que soit le niveau n'atteint pas celui du hadith largement transmis.[9] Ces genres de hadiths seuls ne suffisent pas pour avoir la certitude, il faut l'aide de certains indices pour admettre leur pertinence. Donc on ne peut pas dire qu'un hadith est largement rapporté s'il n'atteint le niveau de Tawatour à tous les niveaux seulement sauf un: il sera compté comme hadith de source unique.

 

Les savants chiites ne donnent aucun chiffre précis sur le nombre de rapporteurs qu'il faut à u niveau pour parler de hadith motawâtir. Pour eux, un hadith très rapporté doit apporter la certitude. Donc selon eux, un hadith est dit motawâtir si le nombre de rapporteur à chaque niveau de la chaîne de transmission procure la certitude et la preuve qu'il provient d'u imam infaillible et qu'il soit impossible d'affirmer que leurs auteurs se sont entendus pour mentir. A ce stade, il n'y aucune différence entre le hadith rapporté à la lettre et le hadith dont le contenu est identique malgré la diversité des textes dans les versions.

 

Les savants sunnites par contre estiment que le nombre de rapporteurs est déterminant pour juger qu'un hadith est motawatir. Les avis sont partagés pour juger qu'u hadith est motawâtir. Les avis sont partagés ici:

 

1- Kadhi Aboubakr Bakilani estime que le nombre de transmetteurs soit au moins 4.

 

2- Un autre groupe de savants sunnites dis que les transmetteurs doivent être au moins au nombre de 10.

 

3- Un autre groupe de savants sunnites dis que les transmetteurs doivent être (au nombre de chef de tribus d'Israël)

 

4- Abou Houzeil Allaf penche plutôt pour 20 personnes au minimum

 

5- D'autres parlent de 40 personnes au moins.

 

6- Un autre groupe de savants tablent sur 70 au moins.

 

7- Le dernier groupe va jusqu'à 313, au nombre des compagnons de Badr.[10]

 

______________________________________________________________


[1]- Sourate Mou'minoun: 44

[2]- Mofradat alfâz al kor'an, Raguib Esfahani, page 853

[3]- Mikbâs al Hedaya, Abdoullah Mâmakanim vol 1, page 89-90, al Ri'ayat fi ilm al diraya, Shahid Thani, page 28

[4]- Mikbâs al Hedaya, vol 1, page 115

[5]- Kafi, Sheikh Koleyni, vol 1, page 62

[6]- Al ri'aya fi ilm al diraya, page 29

[7]- Mikbâs al Hedaya, vol 1, page 115

[8]- Ilm deraya tatbiki, Sayyed Reza Mo'adab, page 37, Mikbâs, vol 1, page 115

[9]- Mikbâs al Hedaya, vol 1, page 125, Shahid Thanî, al ri'ayat fi ilm al diraya, page 29

[10]- Ousoul hadith de Ja'far Sobhani, page 25-35, Mo'assa Nashr islami, 1420

Ajouter votre commentaire

Commentaires des lecteurs

Il n\y a pas de commentaires
*
*

Le site des Imams Al Hassan et Al Houssein pour le patrimoine et la pensseé islamique.